×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Economie

    Colloque National sur la santé : L'USAID et l'UNICEF renforcent leur soutien

    Par L'Economiste | Edition N°:38 Le 16/07/1992 | Partager

    Le Colloque National sur la Santé qui se tient du 13 Juillet 1992 au 16 Juillet 1992 à Ouarzazate sera-t-il "historique"? ou bien tous les travaux, débats, questions et recommandations des commissions Santé Publique resteront lettre morte au fond des tiroirs du Ministère de la Santé Publique?

    Ce sont presque 1.200 personnes qui ont assisté aux 16 commissions(1) qui ont traité de thèmes divers. La contraception, la planification familiale, la maternité sans risque, par exemple, sont des domaines auxquels l'USAID et l'UNICEF attachent une importance particulière.

    Les deux organismes étaient d'ailleurs représentés à travers leurs directeurs régionaux respectifs. Le Dr Ronald Roskens nommé en 1990 par Georges Bush à la tête de l'Agence Américaine et James Grant, qui dirige l'UNICEF depuis bientôt 12 ans. Tous les deux sont venus chacun de son côté, signer des accords avec le Maroc. L'USAID a donc signé le Mardi soir un avenant à un accord de don d'un montant d'un million et demi de Dollars. Ces sommes concernent un projet de soutien à la planification familiale et à la survie de l'enfant. C'est donc le Ministre de la Santé Publique qui a signé pour la Partie Marocaine l'avenant du don américain. En fait cet accord est une suite logique des réalisations exécutées depuis près de 15 ans. Le Maroc a réalisé des efforts considérables pour atteindre les objectifs d'amélioration de la Santé, tant au niveau rural où il reste fort à faire, qu'au niveau urbain. La baisse de la mortalité infantile, l'utilisation croissante des contraceptifs (qui a doublé en 15 ans), la forte baisse du taux de fécondité (-2,8 enfants dans les villes par femme en âge de procréer) sont autant d'indices qui ont encouragé l'USAID à la poursuite de son assistance.

    La seconde signature concernait l'UNICEF. L'organisation internationale signe pour la première fois dans son histoire un accord qui sera avantageux pour le Maroc au moins sur 3 points. L'accord se nomme "l'Initiative d'Indépendance Vaccinale". Il va permettre au Maroc de devenir indépendant, les experts étrangers qui, habituellement viennent conseiller, vérifier et suivre les dépenses au pays, ne le feront plus. Le Maroc utilisera les compétences de ses propres experts en matière de santé. Il a déjà conclu des accords avec certains pays du Sud notamment l'Inde avec laquelle des actions conjointes ont été menées. Ensuite, le Maroc va acquérir son indépendance vis-à-vis du système financier international. Il devrait impérativement payer ses achats de produits et de matériels en devises. L'accord prévoit que ces achats seront libellés maintenant en Dirhams.

    Cette clause est importante. Les fluctuations continuelles sur le marché international de l'argent font des coupes dans les budgets déjà réduits des actions sociales à réaliser (la mortalité, l'hygiène, les vaccins...). Enfin, et ceci concerne le 3ème point de "l'Initiative d'Indépendance Vaccinale", l'Institut Pasteur à Casablanca sera chargé de produire directement les médicaments nécessaires aux programmes engagés, ou à venir.

    Dans une atmosphère très médiatisée les nombreux problèmes de la Santé Publique semblent être restés "cachés". Ceux par contre, pour lesquels les organismes internationaux fournissent aides et crédits (le cas échéant) ont trouvé un écho public favorable.

    Hunein HAMIANI


    (1) L'Economiste publiera dans ses prochains numéros des synthèses de travaux des différentes commissions.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc