×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

CO2: Les émissions vont augmenter d’ici 2030

Par L'Economiste | Edition N°:3036 Le 01/06/2009 | Partager

. Les pays en développement seront les principaux pollueurs. Augmentation de 44% de la consommation mondiale d’énergie Les émissions mondiales de dioxyde de carbone (CO2), principal gaz à effet de serre, pourraient augmenter de 39% d’ici 2030 sans des politiques nationales ou un accord international pour les limiter, selon des projections du gouvernement américain publiées la semaine dernière.L’Energy Information Administration (EIA), qui produit les statistiques officielles américaines sur l’énergie, estime dans ses projections que les émissions de CO2 pourraient passer de 29 milliards de tonnes en 2006 à 33,1 milliards de tonnes en 2015 puis à 40,4 milliards de tonnes en 2030, si rien n’est fait pour les plafonner et les réduire.La plus grande partie de l’accroissement des émissions de CO2 se produira dans les pays en développement notamment la Chine et l’Inde en raison de la forte croissance économique attendue et de la persistance d’une importante dépendance des énergies fossiles chez la plupart de ces économies non membres de l’OCDE, qui regroupe les 30 principaux pays industrialisés, explique le rapport de l’EIA.En 2006, les émissions carboniques des pays non membres de l’OCDE ont dépassé celles des pays de l’OCDE de 14% et en 2030 elles les surpasseront de 77%.Dans son rapport, l’EIA prévoit une augmentation de 44% de la consommation mondiale d’énergie au cours des deux prochaines décennies. Et sans limite sur les émissions de CO2, la plus grande partie de cette augmentation continuera à venir de la combustion de pétrole et de charbon.«En l’absence de politiques nationales et (ou) d’accords internationaux limitant ou réduisant les émissions de gaz à effet de serre, la consommation mondiale de charbon augmentera de 1,7% en moyenne chaque année jusqu’en 2030», prévoit l’EIA.La plus grande partie de cet accroissement se produira dans les pays hors OCDE, et surtout en Asie. En fait, l’essentiel de l’augmentation de la demande d’énergie de l’Asie durant les deux prochaines décennies sera satisfaite par le charbon, surtout dans les secteurs industriels et de la production électrique.Synthèse L’Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc