×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

CMR: Une mise à jour informatique pour améliorer les prestations?

Par L'Economiste | Edition N°:1795 Le 22/06/2004 | Partager

. Deux conventions signées entre la CMR et la MGPAP pour l’échange des bases de données . … Pour faciliter le prélèvement à la source La Caisse marocaine de retraites (CMR) et la Mutuelles générale du personnel des administrations publiques (MGPAP) ont signé, vendredi dernier, un protocole d’accord pour l’échange de données informatisées. Présents à cette cérémonie, Mohamed El Farrah, président de la MGPAP et M. Omar Alami Aroussi, directeur du Régime collectif d’allocation de retraite (RCAR). Selon Mohamed Bendriss Benahmed, directeur de la CMR, ce protocole facilitera les relations et les échanges d’informations entre la CMR et la mutuelle. Le directeur de la caisse rappelle la coupure de la filiation où le retraité était obligé de remplir un nouveau dossier pour la mutuelle. “Ce qui était pénible pour les retraités, particulièrement ceux qui viennent des autres villes”, dit-il. A partir de janvier 2004, la CMR a assuré la continuité des prélèvements. La signature de la convention est venue formaliser une pratique de près de six mois. “La nouveauté réside dans l’échange des bases de données”, note-t-il. A l’avenir, les deux caisses coordonneront leurs activités pour une gestion plus efficace des recouvrements des précomptes des retraités affiliés à la mutuelle. En effet, le rapprochement entre les deux caisses se fera par le biais d’échange des bases de données. L’objectif est de constituer un fichier de base commun. Désormais, la prise en charge des dossiers individuels de soins du personnel de la Caisse, affilié à la mutuelle, se fera dans les plus brefs délais. Lors de cette cérémonie, un autre accord a été paraphé entre le RCAR et la mutuelle pour instaurer un cadre général de coopération. Cette convention vise deux objectifs. Le premier consiste à prélever à la source la cotisation salariale sur les pensions des adhérents de la mutuelle affiliés dans l’une des deux caisses. Le second porte sur l’échange de fichiers informatisés. Cela permettra à la mutuelle de disposer de toutes les informations utiles pour sa propre comptabilité et de connaître la population retraitée affiliée individuellement. Le fichier actualisé de l’ensemble des retraités précomptés sera communiqué par la CMR. Sa structure sera identique à celle du dernier fichier échangé en novembre 2002. Chaque mois, la mutuelle recevra trois fichiers actualisés. Après leurs exploitations, elle transmettra la liste des retraités qui continuent à verser leurs cotisations directement à la mutuelle dans l’objectif des précomptes à la source.Il est à noter que le système de retraites est en cours de réforme. C’est ce qui a été réclamé par les différents intervenants, lors des premières assises sur les retraites, tenues il y a quelques mois. Les opérateurs avaient également soulevé la nécessité de contrôle et de l’audit des comptes des caisses de retraites. Une étude actuarielle de la CMR a montré que le rapport démographique est actuellement de 5 actifs pour 1 retraité alors qu’en 1997 ils étaient 6 pour 1 et en 1983, 12 pour 1. Après une réunion avec les centrales syndicales, le Premier ministre, Driss Jettou, s’était engagé, en octobre dernier, à verser à la Caisse marocaine de retraites (CMR) 4,7 milliards de DH pour 2004.Fadwa El Ghazi

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc