×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Dossiers

    Clipper Chip

    Par L'Economiste | Edition N°:168 Le 23/02/1995 | Partager

    Amesure qu'on transmet davantage de données par courrier électronique, fax ou téléphone numérique, la sécurité devient essentielle. Les systèmes de codage actuels sont extrêmement sophistiqués et le gouvernement américain voudrait en avoir la clef pour pouvoir traquer les délinquants.
    Proposé pour la première fois en 1983 et développé par la National Security Agency, le Clipper Chip est la solution prônée par Washington. Le "Clipper"- ou MYK-78, son nom officiel - est un microprocesseur qui normalise les systèmes de codage, permettant aux autorités gouvernementales de surveiller les communications sur les réseaux. D'après Washington, la surveillance serait limitée aux hors-la-loi, mais les opposants y voient une atteinte à la vie privée. L'association Computer Professionals for Social Responsability acté créée pour mener le combat contre

    la normalisation des systèmes de codage. 50.000 utilisateurs d'Internet viennent de signer une pétition de CPSR contre le Clipper. Pour les critiques, le Clipper Chip représente une perte de temps et d'argent. Selon eux, les petits délinquants ne se donneront pas la peine de coder leurs messages, et la pègre choisira d'autres systèmes de codage, le gouvernement Clinton ayant décidé en 1994 une mise en place facultative du système.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc