×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    International

    Climat: Les experts du Giec valident leur 4e rapport

    Par L'Economiste | Edition N°:2649 Le 12/11/2007 | Partager

    . Un document de référence pour les 5 prochaines annéesLes experts du Giec, prix Nobel de la paix 2007 avec Al Gore, se retrouvent à Valence (Espagne), du 12 au 17 novembre, pour valider leur 4e rapport sur le changement climatique, déjà dépassé selon certains scientifiques. Depuis janvier, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat a publié les 3 grands volets de ce rapport -évaluation scientifique du phénomène, conséquences et solutions possibles- qui ont confirmé l’ampleur, la rapidité et les graves conséquences du réchauffement.Cette somme scientifique a conclu à une augmentation de la température mondiale de +1,1 à 6,4°C par rapport à 1980-1999 d’ici 2100, avec une valeur moyenne plus sûrement comprise entre +1,8 et +4°C.L’activité humaine émettrice de gaz à effet de serre est clairement responsable des augmentations de température déjà constatées, a également conclu le Giec.Ce panel de l’Onu, qui expertise et compile les recherches effectuées par des milliers de scientifiques de tous pays, doit maintenant approuver la synthèse de ces trois chapitres et en publier un «résumé à l’intention des décideurs».Le chef de l’Onu, Ban Ki-Moon, sera présent lors de la conférence de presse de présentation de ce rapport prévue le 17 novembre à Valence.«Le rapport de synthèse c’est essentiellement du copier-coller, de ce fait il n’est même plus à jour», estime l’Américain Thomas Downing, qui a contribué à ces travaux.Pourtant, «c’est le document qui reste, celui qui va circuler» et faire référence pour les 5 prochaines années, fait remarquer Jean Jouzel, un des représentants français au Giec et membre de son organe exécutif.Ce texte sera discuté ligne par ligne avant d’être approuvé par l’ensemble des représentants des gouvernements à Valence. «Il y aura du pinaillage», prévoit Jean Jouzel. Car le consensus est la règle au sein du Giec pour parvenir à l’adoption de ces textes, quitte à en minimiser les termes. Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc