×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Economie

    Classement désastreux du Maroc

    Par L'Economiste | Edition N°:599 Le 21/09/1999 | Partager

    · L'Egypte, le Maroc et le Yémen, les trois cancres de la région MENA

    · Le nombre des enfants non scolarisés augmentera de 40% en 2015 par rapport à 1995 dans les pays de la région


    En 2015, 7,5 millions d'enfants âgés de 6 à 10 ans ne seront pas scolarisés dans l'ensemble des pays du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord (MENA), soit une augmentation de plus de 40% par rapport à 1995. C'est l'une des prévisions qui attire l'attention dans le rapport 1998 de la Banque Mondiale sur le système éducatif dans la région. Plus des deux tiers de ces enfants vivent en Egypte, au Maroc et au Yémen. Pis, bon nombre d'enfants abandonnent l'école avant d'avoir complété le cycle de l'éducation obligatoire. En Tunisie, environ la moitié des élèves de première année avait abandonné l'école avant d'avoir complété les sept années de l'éducation de base. Le rapport ne donne pas en revanche la hausse du taux d'abandon au Maroc. Le pays a enregistré en 1994 un taux de scolarisation net dans l'enseignement primaire de 58% dans le milieu rural et de 85% dans les zones urbaines.

    Les chiffres de la Banque Mondiale sont publiés alors que les systèmes éducatifs des pays du MENA, à de rares exceptions, assurent l'éducation de base de la plupart des enfants. En effet, à en juger par les conclusions du rapport, la plupart de ces pays ont réussi à généraliser l'enseignement primaire et relever significativement le taux de scolarité. En revanche, la hausse des taux de scolarité dans l'enseignement supérieur est moins spectaculaire. Certains pays ont même enregistré un recul à ce niveau entre 1975 et 1995. De son côté, le taux d'analphabétisme a augmenté de manière spectaculaire entre 1960 et 1995 dans presque tous les pays de la région. Ce taux a doublé dans des pays où il était au début. Ce sont les pays à forte
    population rurale, notamment l'Egypte, le Maroc et le Yémen, où le taux d'alphabétisation adulte est le plus faible. Il est égal, voire supérieur à 50%. Pour améliorer le système éducatif, la Banque Mondiale recommande aux pays du MENA d'entamer des changements organisationnels et une révision des normes institutionnelles.

    Mohamed DOUYEB

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc