×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Politique

Clandestins: L’Espagne expulse vers le Maroc

Par L'Economiste | Edition N°:2125 Le 07/10/2005 | Partager

. Pour la première fois depuis 1992, un accord bilatéral sur les expulsions est mis à exécution. Plus 1.000 Subsahariens ont tenté un nouvel assaut ce jeudiLes scénarios autour des frontières de Sebta et Melilia se suivent et se ressemblent. L’avalanche des candidats à l’immigration clandestine n’en finit pas. Les mesures prises par le Maroc et l’Espagne ne semblent pas dissuader les immigrants. Même si leurs tentatives sont de plus en plus vouées à l’échec. En témoigne l’assaut avorté tôt dans la matinée de jeudi.Les forces espagnoles et marocaines, matériel anti-émeute aidant, ont en effet repoussé un millier d’immigrants africains qui voulaient passer en force à Melilia. Aucun n’a réussi à passer. Cette tentative massive d’infiltration a été confirmée par la préfecture de Nador. Elle s’est produite au lendemain d’une annonce politique de taille. Elle a été tenue par la vice-présidente du gouvernement espagnol, Maria Teresa Fernandez de la Vega, et stipule que l’Espagne pourrait effectuer dès jeudi des “rapatriement(s) d’immigrants illégaux” au Maroc. C’est un accord bilatéral signé en 1992 mais jamais mis en œuvre qui permettra de conduire les expulsions depuis les enclaves marocaines, a précisé mercredi la vice-Premier ministre. Une déclaration donnée le jour même où 500 immigrants clandestins subsahariens ont tenté à nouveau de forcer les grillages et fils barbelés entourant Melilia. Environ 65 ont réussi à les traverser. Plusieurs dizaines ont été blessés avec notamment des coupures et contusions diverses. Deux sont toujours en observation. Lundi, une infiltration massive d’immigrants par un secteur de la frontière avait fait 135 blessés dont cinq graves. Parallèlement, l’Espagne a annoncé l’installation prochaine d’une troisième barrière métallique entre Melilia et le Maroc. De même, une mission technique de l’Union européenne est attendue courant octobre.A noter que huit clandestins africains sont morts pendant les assauts depuis le début de l’année.Tariq QATTAB

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc