×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie Internationale

Ciments du Maroc construit un centre de broyage à Laâyoune

Par L'Economiste | Edition N°:640 Le 17/11/1999 | Partager

· La nouvelle unité sera opérationnelle à partir d'octobre 2000

· Un triangle de la distribution prend forme dans les régions du Sud: Marakech-Agadir-Laâyoune


Quelques semaines après la fusion-absorption d'Asmar de Marrakech, Ciments du Maroc (Cimar) s'attaque au renforcement de sa position dans les provinces sahariennes. La filiale d'Italcementi Group a donné, en début de ce mois, le coup d'envoi pour la construction d'un nouveau centre de broyage et d'ensachage de ciment à Laâyoune. Cette usine démarrera sa production en octobre 2000.
Elle est implantée sur un terrain de 5 hectares. L'initiateur du projet n'est autre que Ciments Français, qui contrôle Ciments du Maroc. le montant de l'investissement s'élève à 100 millions de DH. L'intervention de cette cimenterie française s'explique par l'encouragement des investissements étrangers dans les provinces sahariennes.
Le financement de ce centre entre dans le cadre du mécanisme de la reconversion de la dette française en investissements privés. C'est d'ailleurs le même mécanisme adopté pour le rachat de la Cimenterie de Marrakech.
La capacité de production de cette nouvelle usine avoisine les 300.000 tonnes par an. Mais elle va tourner à près du tiers de cette capacité, puisque la demande locale ne dépassera pas les 100.000 tonnes. Cette demande sera peut-être revue à la hausse grâce aux projets de logements sociaux annoncés dans les provinces du Sud.

La construction d'un centre de broyage à Laâyoune a été dictée aussi par la disponibilité de gisements de matières premières. Le calcaire, le gypse et le pouzzolane, nécessaires à la fabrication du ciment, se trouvent dans cette région (connue aussi par ses mines de phosphate). Quant au clinker, il sera transporté de l'usine de Safi par voie maritime, ce qui dynamisera l'activité commerciale du port de la ville. Le réseau routier reliant Agadir à Laâyoune sera donc épargné. Le transport du ciment est en effet un des facteurs de la dégradation des routes.
Au niveau des ressources humaines, les responsables soulignent que cette unité aboutira à la création de près de 50 emplois.
En concrétisant ce projet vieux de près de quatre ans, Ciments du Maroc est en passe de constituer un nouveau pôle ayant un quasi-monopole dans les régions du Sud. Le triangle Agadir-Marrakech-Laâyoune couvrira toute cette zone.
Concernant l'acquisition d'Asmar, les responsables de la Cimar affirment que "la cimenterie de Marrakech est un outil à fort potentiel d'amélioration". "C'est ce potentiel qui a justifié le prix élevé de son achat", ajoutent-ils. La filiale d'Italcementi Group a obtenu le contrôle de la majorité au prix de 1,1 milliard de DH. En ajoutant à cette part les 22% qu'elle détenait avant, la participation de Cimar dans la cimenterie de Marrakech a été portée à 56%.


Les exportations revues à la hausse


La production de la nouvelle unité de Laâyoune est destinée à alimenter le marché local. L'exportation vers les Iles Canaries continuera à être assurée par l'usine de Safi. Au terme de cette année, la Cimar aura exporté vers ces Iles près de 200.000 tonnes de ciment. L'ensemble des exportations de la cimenterie atteindra 350.000 tonnes, dont 300.000 de clinker et 50.000 de ciment. Pour l'année prochaine, la Cimar table sur plus de 400.000 tonnes d'exportations.

Nadia LAMLILI

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc