×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Chaussures: L’important rendez-vous de Milan

Par L'Economiste | Edition N°:3107 Le 14/09/2009 | Partager

. Six entreprises participent au Salon «Mican Shoe Event» . Dédié à la mode, l’événement réunit 1.600 exposants . La branche représente 70% des exportations du secteur du cuir POUR la première fois le Maroc organise une exposition collective au salon «Micam Shoe Event». Evénement dédié à la chaussure haut de gamme, ce salon aura lieu cette année du 16 au 19 septembre à Milan (Italie). «C’est un rendez-vous incontournable dans la mesure où il draine des milliers d’acheteurs du monde entier», souligne Jamal Bahar, directeur général de la Fédération des industries du cuir (Fedic). Pourtant, il a fallu que Maroc Export prenne en charge la totalité des frais pour décider les professionnels à desservir ce salon en tant qu’exposants. C’est le cas cette année. Auparavant il était bien évidemment visité par les professionnels. Histoire de s’informer sur les nouvelles tendances de la mode et du marché de la chaussure.La participation marocaine est organisée par Maroc Export (Centre marocain de promotion des exportations) en collaboration avec la Fedic. Elle réunit six entreprises dont la production est presque exclusivement destinée à l’exportation. D’une superficie d’environ 72000 m², le «Micam Shoe Event» réunit plus de 1.600 entreprises de la chaussure et de la maroquinerie dont 1.000 exposants représentent le haut de gamme italien. Le reste provient des autres pays du monde et en particulier de certaines origines réputées pour la qualité et le style de leurs produits. C’est notamment le cas de la Grande-Bretagne, la France, la Hollande, la Belgique, l’Espagne et l’Australie. C’est donc un lieu hautement privilégié pour la promotion des produits marocains du cuir. D’autant plus que les grandes entreprises qui y exposent constituent aussi, pour nombre d’entre elles, la clientèle réelle et potentielle du Maroc. En effet, la France et l’Espagne sont les premiers clients du Maroc avec en 2008 un chiffre d’affaires à l’exportation totalisant 1,85 milliard de DH. Chiffre qui concerne tous les produits du secteur du cuir: chaussures, peaux, maroquinerie, sacs et articles de voyage, peaux brutes et vêtements en cuir.

Activités diversifiées
L’Italie vient en troisième rang. La valeur des exportations réalisées à destination du marché italien a atteint plus de 233 millions de DH l’année passée. L’Asie et la Chine commencent aussi à acheter les articles marocains de cuir. Au Maroc, l’industrie du cuir et chaussures constitue une composante relativement importante du secteur des biens de consommation. Elle a connu, depuis le début des années 80, un développement important aussi bien au niveau de la transformation des produits qu’à celui des exportations. Cette filière qui compte environ 360 unités industrielles a réalisé en 2007 une production de plus de 2,3 milliards de DH, une valeur ajoutée d’environ 860 millions de DH. Le secteur emploie par ailleurs un effectif de près de 18.000 personnes. Durant la période 2002-2007, les investissements ont marqué une certaine stagnation avec toutefois une hausse en flèche de 84% entre 2006 (7,6 millions d’euros) et 2007: plus de 200 millions de DH. Mais depuis, la tendance s’est retournée sous l’effet de la crise économique mondiale et la baisse du pouvoir d’achat du consommateur qui en a résulté. L’industrie marocaine du cuir recouvre des activités diversifiées. Elle est composée d’une branche tannerie de base exportatrice en partie mais travaillant surtout pour les besoins du marché local, une branche maroquinerie et vêtements en cuir ainsi qu’une branche chaussure, performante et tournée quasiment vers l’exportation.Celle-ci compte 236 unités industrielles réalisant près de 75% de la valeur de la production du secteur dans son ensemble. Elle se caractérise par une grande diversité des articles fabriqués et des gammes offertes: chaussures de ville, de sport, chaussures professionnelles… Et, mis à part les séries professionnelles, tous les âges et sexes sont chaussés. A elle seule, la branche de la chaussure réalise 70,3% des exportations totales du secteur et 79% de la valeur ajoutée. La branche se distingue aussi par l’attrait qu’elle exerce sur les investisseurs étrangers. De grandes marques prestigieuses ont en effet choisi le Maroc pour y fabriquer leurs produits. C’est notamment le cas de Kickers-BSA, JB Martin, Labelle, Puma, Rieker, Gep France et Ferragamo.Au demeurant, les exportations marocaines répondent en quelque sorte aux marchés où les grandes marques cherchent à développer leurs parts. Plus de 35% des expéditions sont destinées à l’Espagne. La France se taille quant à elle 34% et l’Allemagne environ 14%. Cependant, l’Italie achète plus de 6% de nos ventes de chaussures. Autre activité, habituellement présente au «Micam Shoe Event», la maroquinerie et les articles de voyage. Elle réalise en moyenne un chiffre d’affaires à l’exportation de plus de 200 millions de DH. Cette dernière présente par ailleurs d’importants atouts pour développer davantage ses performances. Elle est ainsi constituée d’unités de dimension moyenne flexibles et réactives.Les produits proposés sont quelque peu diversifiés et connaissent une demande à la fois croissante et soutenue. A. G.
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc