×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    eleconomiste

    eleconomiste
    Dossiers

    Chaouia-Ouardigha
    Settat déclarée «bonne pour les affaires»

    Par L'Economiste | Edition N°:2569 Le 13/07/2007 | Partager

    . La ville en tête de liste des régions où il est facile d’entreprendre. Transport, manque d’espace et services publics: Les handicapsLa région de Chaouia-Ouardigha, jadis pôle agricole par excellence, est en phase de devenir un important centre d’affaires. Avec la création de sept zones industrielles (ZI) réparties entre les trois provinces -Settat, Khouribga et Benslimane- l’industrie y prend de plus en plus d’ampleur, et participe massivement à la création d’emplois. La mise en place prochaine de trois nouvelles ZI, l’existence d’une main-d’oeuvre qualifiée, la proximité avec Casablanca et Rabat et le lancement d’un plan de restructuration des infrastructures de base (2007-2010) ouvrent à la région de larges potentialités. En 2005, la création d’entreprises à Chaouia-Ouardigha a connu une hausse de quelque 29,34% par rapport à 2004. En 2006 le CRI a enregistré une augmentation des créations d’entreprises de 15% (cf.www.leconomiste.com).Durant la période allant du 02 mai au 22 juin, le Centre a réalisé une étude régionale basée sur une centaine de PMI/PME (63%) et grandes entreprises dans les zones industrielles de Settat, Berrechid, Ben Ahmed, Sahel et aussi hors zones industrielles. Ceci, dans le but de jauger l’attractivité de la région. 85% des entreprises sondées oeuvrent dans le domaine de l’industrie, notamment en mécanique & énergétique (21%), en agroalimentaire (20%), et en textile (14%). Près de 5% sont dans les services (BTP, bois, automobile, chimie, agriculture). La plupart d’entre elles jugent le climat d’investissement dans la région de passable à bon. Elles sont principalement motivées par la proximité à un débouché important. Interrogées sur les freins au réinvestissement dans la région, 29% des entreprises ont évoqué les infrastructures de transport, 24% ont mis en cause le manque d’espace pour se développer, 19% ont cité des problèmes environnementaux et 14% des obstacles administratifs. Concernant les services publics (collecte des déchets, obtention de permis et autorisations, entretien des routes, etc.), leur qualité a été jugée, pour la plupart, de moyenne à médiocre. La main-d’œuvre régionale est, elle, jugée de bonne à passable, relativement disponible et à coût intéressant. 46% des entreprises ont qualifié le coût de «bon», 44% de «passable» et seulement 2% de «faible». 47% d’entre elles prévoient une extension de leur activité, avec, pour la plupart, un investissement inférieur à 20 millions de DH. Ces conclusions résultent de l’enquête (Doing Business) réalisée dans le cadre d’un partenariat entre l’Usaid (agence américaine pour le développement), les centres régionaux, la Banque mondiale et d’autres institutions. La région de Settat est celle où il est le plus aisé d’entreprendre des affaires (création d’entreprises, transfert de titres, recouvrement d’une créance, construction d’un entrepôt, offre d’électricité, etc.).Afin de capitaliser les potentialités de la région, le CRI a récemment mis en place une stratégie de développement économique et social sur la période 2006-2008. Cette stratégie est basée sur la relance de l’investissement privé national et étranger et sur la création de 275.000 emplois à l’horizon 2015.Ahlam NAZIH

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      mareactio[email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc