×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 203.440 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 254.995 articles (chiffres relevés le 29/5 sur google analytics)
Dossiers

C'est loin l'Amérique? Tais-toi et vends!

Par L'Economiste | Edition N°:298 Le 02/10/1997 | Partager

Le plus grand marché du monde ne profite pas vraiment au Maroc. La valeur des exportations vers les Etats-Unis représente à peine 0,017% des importations globales de ce pays. Par ailleurs, la balance commerciale entre les deux pays reste largement déficitaire pour le Maroc.


Le Maroc figure loin derrière les 20 premiers partenaires commerciaux des Etats-Unis. Pourtant, ce pays d'Amérique constitue un véritable marché, voire le plus grand marché du monde. La valeur de ses importations globales en 1993 s'est chiffrée à 717,4 milliards de Dollars (l'équivalent de 7.030,52 milliards de DH). Parmi les partenaires commerciaux des Etats-Unis figurent par ordre d'importance le Canada, le Japon, le Mexique, l'Angleterre, l'Allemagne, Taïwan, la Chine, la Corée du Sud, la France, Singapour, l'Italie, Hong-Kong, les Pays-Bas, la Malaisie, le Bénélux, l'Arabie Saoudite, le Brésil, la Suisse, le Venezuela et la Thaïlande. La part des exportations marocaines dans les importations globales des Etats-Unis représente à peine 0,017%. Bien que les relations diplomatiques entre le Maroc et les Etat-Unis datent depuis des siècles, les échanges commerciaux n'ont pas connu un grand essor. La balance commerciale entre les deux pays le montre bien. En 1996, les Etats-Unis ont été notre 9ème client et notre troisième fournisseur. Le montant des importations marocaines durant cette année a atteint 5,34 milliards de DH. Les recettes d'exportation pour le Maroc ont à peine dépassé les 1,43 milliard de DH. Résultat: la balance commerciale entre les deux pays reste largement favorable aux Etats-Unis.

Ce pays occupe traditionnellement la troisième place dans le classement des fournisseurs du Maroc (derrière la France et l'Espagne). Sa position a été améliorée pour le classement client depuis 1985. Alors qu'il était notre 16ème client durant cette année, ce pays a sauté à la 9ème place en 1995.
Selon les statistiques de 1996 fournies par le CMPE (Centre Marocain de Promotion des Exportations), les produits exportés par le Maroc vers les Etats-Unis sont peu diversifiés par rapport aux importations. Les phosphates viennent en tête avec un montant de 493,97 millions de DH. Ensuite, figurent respectivement les conserves de légumes (201,15 millions de DH), les vêtements confectionnés (161,21 millions) et les conserves de poissons (150,52 millions). A un plus faible niveau, le Maroc exporte vers ce pays des légumes frais ou congelés, l'huile d'olive brute et raffinée, les engrais naturels et chimiques, les huiles volatiles et essences et les articles de bonneterie.

Déficit en baisse

Par ailleurs, les importations du Maroc en provenance des Etats-Unis portent sur une diversité de produits, à leur tête le blé. Ce dernier est importé pour une valeur d'un peu plus de 1,4 milliard de DH. Viennent après les huiles crues et coke (851,67 millions de DH); le maïs (583,12 millions); le tabac (349,52 millions); les machines et appareils divers (218,06 millions) et les produits chimiques (160,63 millions).
La Louisiane est le premier exportateur vers le Maroc, avec une valeur de 1,48 milliard de DH. Cet Etat expédie vers le Maroc essentiellement des produits agricoles et produits alimentaires. Le Maroc importe aussi des quantités assez importantes de produits divers du Texas (produits agricoles), de l'Etat de Washington (équipement de transport), de la Virginie (produits agricoles et agro-alimentaires), du Wisconsin (produits agricoles et équipements industriels) et de l'Illinois (charbon et équipements électroniques).

En raison du déséquilibre dans les échanges entre les deux pays, la balance commerciale a été largement déficitaire pour le Maroc. Le déficit pour 1996 a été de 3,91 milliards de DH. Ce déficit a connu une hausse par rapport à l'année précédente. En effet, la balance a été favorable aux Etats-Unis pour une valeur de 3,4 milliards de DH durant 1995. Toutefois, le déficit a connu une tendance vers la baisse si l'on prend son évolution sur les cinq dernières années. En 1994 par exemple, la balance commerciale entre les deux pays a enregistré un déficit pour le Maroc de 4,4 milliards de DH. Ce déficit avait franchi la barre des 5 milliards en 1993.

Hicham RAÏQ

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc