×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Cession des 4% de Maroc Telecom
Les allocations à la discrétion de Oualalou

Par L'Economiste | Edition N°:2559 Le 29/06/2007 | Partager

. L’Etat veut des investisseurs «leaders d’opinion». Les nouveaux actionnaires annoncés ce vendrediLe livre d’ordres pour le placement des 4% de Maroc Telecom a été bouclé jeudi 28 juin à 16h30 comme prévu. Tôt dans la matinée, l’Etat a organisé au siège de la Bourse de Casablanca, un road show au profit des investisseurs marocains et étrangers. Cette opération de promotion a été pilotée par Fathallah Oualalou, ministre des Finances et de la Privatisation et président du conseil de surveillance de l’opérateur historique. Il était accompagné de son directeur des entreprises publiques et de la privatisation Abdelaziz Talbi. Néanmoins, un absent de taille: Abdessalam Ahizoune qui est «en voyage d’affaires en Afrique», dira d’emblée Oualalou. Une excellente entrée en la matière puisque le ministre des Finances s’est attardé sur le «rayonnement international de Maroc Telecom avec les acquisitions d’une partie du capital de Mauritel, Onatel (Burkina-Faso) et Gabon Telecom». L’argentier du Royaume a ensuite rappelé la position de «leadership» de l’opérateur historique sur le plan national. «Maroc Telecom est leader sur les trois segments, fixe, mobile et Internet. De plus, l’entreprise fait partie des opérateurs les plus rentables dans le monde», claironne le ministre.Outre le joli pactole que devrait rapporter cette opération à l’Etat (environ 4,5 milliards dont 50% iront au Fonds Hassan II conformément à la loi sur les privatisations), la cession des 4% a pour objectif d’améliorer la liquidité et la visibilité du titre. «La cession a également pour objectif de protéger l’évolution du cours postopération afin d’optimiser la participation résiduelle de l’Etat dans le capital de Maroc Telecom». D’ailleurs, l’opération cible des investisseurs institutionnels marocains et étrangers. Le prix final de la transaction devait être arrêté jeudi soir par Oualalou en collaboration avec les banques chargées du placement. Il sera annoncé ce vendredi en même temps que les allocations. Il convient de signaler que les ordres exprimés à des prix inférieurs au prix final ne seront pas servis. De même, les ordres exprimés à un prix inférieur ou égal au prix final seront servis de manière discrétionnaire. «Il s’agit pour l’Etat de choisir des investisseurs leaders d’opinion qui permettront d’attirer d’autres investisseurs de renom», explique Oualalou. Pour appuyer ses propos, le ministre n’a pas manqué de rappeler le succès du dernier emprunt obligataire de 500 millions d’euros réalisé par le gouvernement sur les places financières étrangères (cf. www.leconomiste.com). «La prime de risque de cette opération est plus de 4 fois inférieure à celle du dernier emprunt réalisé en 2003. Ce qui prouve l’excellente image du Maroc à l’étranger», se délecte-t-il. D’ailleurs, l’objectif de promotion du Maroc a été l’une des raisons invoquées par le team qui a conduit l’opération de cession, pour expliquer à l’assistance, l’absence d’une double cotation, Paris et Casablanca.


Chiffre en hausse

L’opération de cession des 4% du capital de Maroc Telecom intervient après un excellent trimestre de l’opérateur historique. Celui-ci a poursuivi son trend haussier en bouclant le premier trimestre de cette année avec une croissance du chiffre d’affaires consolidé de près de 16% à 6,11 milliards de DH. Le résultat opérationnel consolidé, quant à lui, gonfle de 22,3% pour atteindre 2,84 milliards de DH. Naoufal BELGHAZI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc