×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

CERIS: recouvrement accéléré des créances sur la France

Par L'Economiste | Edition N°:20 Le 12/03/1992 | Partager


LE Crédit du Maroc lance un nouveau produit de recouvrement des créances sur la France. Il s'agit du CERIS, qui en fait est une méthode de recouvrement accélérée.
Un exportateur marocain ayant tiré une traite sur son client étranger, encaisse souvent le produit de son exportation plusieurs jours après l'échéance de paiement. En vue d'un encaissement rapide des créances sur la France le Crédit du Maroc a mis à la disposition des exportateurs marocains la procédure CERIS. Elle permet à l'exportateur d'encaisser auprès de sa banque le produit de sa créance à la date d'échéance plus un jour ouvrable. Cette procédure repose sur un système entièrement automatisé et informatisé. Le Crédit du Maroc et le Crédit Lyonnais ont signé un accord sur une transmission de données informatiques. Par cette liaison, le Crédit du Maroc transmet au Crédit Lyonnais l'ensemble des créances de ses clients exportateurs, sur la France.

D'après Mr Jamal Lemridi, Directeur des Affaires Internationales au Crédit du Maroc «la traite n'est plus le véhicule d'information, c'est la bande magnétique qui le devient». Après expédition de la marchandise, l'exportateur Marocain remet à sa banque, 11 jours ouvrés avant la date d'échéance, une demande d'encaissement de la créance correspondante à l'exportation. La banque Française transmet à réception des informations, un listing d'échéances à son client; celui-ci devrait notifier ou confirmer les échéances qu'il paiera.
La procédure CERIS, qui n'est nullement une garantie de paiement, s'applique aux exportateurs Marocains de biens et services ayant un courant d'affaires régulier avec des acheteurs Français à qui ils accordent des facilités de paiement. D'après Mr Gérard Lanteri, Directeur du Département de la Promotion Commerciale au Crédit du Maroc, cette nouvelle procédure ne concerne jusqu'à présent que la France vu ses volumes d'échange avec le Maroc et sa position de premier partenaire commercial. En outre, «avec le CERIS nous intégrons au même niveau le système informatique français»
Cette nouvelle procédure procure un certain nombre d'avantages, dont notamment une meilleure gestion de la trésorerie, des gains en date de valeur et une réduction des frais financiers; le gain en date de valeur pour l'exportateur Marocain s'explique par le fait que le recouvrement s'effectue à l'échéance plus un jour. D'autre part, CERIS engendre un gain de commissions et des frais versés aux correspondants bancaires et des frais moins élevés pour l'importateur français.

Nabil CHAKOR

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    co[email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc