×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Courrier des Lecteurs

Céréales: Production mondiale en baisse

Par L'Economiste | Edition N°:379 Le 16/11/1998 | Partager

C'est un volume de 1,87 milliard de tonnes que devra atteindre la production céréalière mondiale cette année. Elle enregistre ainsi une baisse de 2% par rapport 1997, selon le dernier bulletin de l'organisation des Nations Unies pour l'agriculture et l'alimentation (FAO).
A l'origine de cette baisse, la diminution enregistrée par la production céréalière en Asie et dans la Communauté des Etats Indépendants (CEI). Selon l'organisation internationale, la récolte ne permettra pas de couvrir la consommation de 1998/99. Il faudra donc puiser dans les stocks. Reste, précise la FAO, que ces stocks «n'atteindront pas la cote d'alerte».
De son côté, le volume du commerce mondial de céréales en 1998/99 devrait atteindre 201 millions de tonnes (-3%). Pour ce qui est du cours international du blé, il a repris depuis le mois d'août, «mais reste bien inférieur aux prix de 1997».
Les perspectives alimentaires demeurent, selon le rapport de la FAO, «défavorables dans de nombreux pays en développement» et ce, en raison des catastrophes climatiques, dont le passage ravageur du cyclone Mitch en Amérique centrale. S'y ajoutent les guerres en Afrique subsaharienne et la crise économique en Asie.
Emportée par la tempête financière, la Russie verra sa récolte céréalière pour 1998 baisser de 43% par rapport à celle de l'année dernière. Ces mauvais résultats sont essentiellement expliqués par la sécheresse ayant détruit 25% des semences, une diminution de 26,7% du rendement des terres et des températures élevées entre les mois de juin et août. Les prévisions tablent sur une récolte de près de 50 millions de tonnes, contre 86,7 millions en 1997. Ce chiffre porte ainsi la moyenne annuelle à 73 millions de tonnes entre 1993 et 1997. La Russie connaît ainsi sa plus mauvaise récolte céréalière au cours des 40 dernières années. Face aux risques de pénurie alimentaire pour cet hiver, le pays doit recevoir une aide de 1,5 million de tonnes de blé des Etats-Unis et ce, dans le cadre d'un programme portant sur la livraison de 3,1 millions de tonnes d'aide alimentaire conformément à un accord conclu à Moscou le 6 novembre dernier. Une autre aide devra provenir de l'Union Européenne. Elle porte sur notamment 1 million de tonnes de blé, de 500.000 tonnes de seigle et 30.000 tonnes de riz.

Meriem OUDGHIRI (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc