×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Céréales: Le Centre assure l'essentiel de la collecte

Par L'Economiste | Edition N°:533 Le 21/06/1999 | Partager

· Sur les 2,5 millions de quintaux collectés en 1999, près de 1,8 million l'ont été au cours de la première quinzaine de juin

· Les commerçants s'adjugent la majeure partie des achats


La récolte céréalière prend son rythme de croisière. Au 15 juin 1999, ce sont près de 2.598.920 quintaux qui ont été collectés, estime l'ONICL (Office National Interprofessionnel des Céréales et Légumineuses). En quinze jours donc et depuis le début du mois, ce sont près de 1.837.455 quintaux, dont plus de 2,57 millions de blé tendre, qui ont trouvé preneur.
La collecte est donc nettement inférieure à celle enregistrées une année auparavant, dont elle ne représente que la moitié. Cette quantité reste supérieure toutefois de 73% à la collecte calamiteuse de 1997 (938.583 quintaux).
Entamée vers la mi-mai, la récolte céréalière avait débuté par un trend haussier prononcé jusqu'au 31 du même mois, date à laquelle elle avait marqué un bref répit, avant de reprendre son rythme de croisière à la fin de la première semaine de juin.
Plus prompts à réagir, les commerçants représentent jusqu'à maintenant plus des deux tiers des intervenants dans la collecte de blé tendre. Ils sont suivis des coopératives qui réalisent 23% des achats, en hausse de 3% par rapport à la campagne précédente.
Les minotiers, quant à eux, tardent encore à rentrer sur le marché. La part actuelle de la minoterie industrielle qui avoisine les 8% reste très en deçà des réalisations habituelles du secteur. Depuis qu'elle a été autorisée à procéder à des achats directs, la minoterie a réalisé en effet un volume équivalent à 17% de la récolte 1998 et 26% de celle de 1997.

Pour l'heure, les régions du Centre, du Centre-Nord et du Centre-Sud ont collecté 83% des quantités de blé tendre achetées par l'ensemble des opérateurs de ces régions. Quant aux régions du Sud et de l'Oriental, elles semblent particulièrement affectées par le retard des pluies, puisque leur quote-part cumulée dans la collecte 1999 ne dépasse pas 1%. Concernant les autres céréales, leur collecte reste quasi insignifiante vis-à-vis du blé tendre qui représente plus de 99,1% de la récolte. Ainsi, seulement 10.300 quintaux de blé dur ont été réalisés à 95% par les commerçants. Le reste est à mettre à l'actif des coopératives. Quant aux semouleries, elles restent absentes de la collecte. Celle de l'orge, quant à elle, n'a pas dépassé les 13.900 quintaux, soit 76% du niveau atteint pour la récolte précédente.
Côté prix, la moyenne enregistrée à l'échelle nationale tourne autour du prix de référence fixé pour le blé tendre, soit 250DH/ql. Le prix le plus bas a été relevé au niveau des régions d'Oujda et d'El Jadida (240DH/q). Le plus haut est à mettre à l'actif des opérateurs de la région de Meknès (265DH/q).

Ghassan KHABER

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc