×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Céréales: 11,33 millions de quintaux collectés au 31 mars

Par L'Economiste | Edition N°:483 Le 12/04/1999 | Partager

· Le blé tendre représente 95% de la collecte

· Les prix d'achat stables

· La France toujours premier fournisseur du Maroc

A quelques semaines du début de la récolte 1999, la commercialisation de celle de l'année précédente est presque achevée. Ainsi, 11,334 millions de quintaux de céréales ont été écoulés au 31 mars 1999. Selon les statistiques de l'ONICL (Office National Interprofessionnel des Céréales et Légumineuses), le blé tendre, avec 10,8 millions de quintaux collectés (95% du total de la collecte), est de loin la céréale la plus produite au Maroc. Il est suivi par le maïs (267.828 q), du blé dur (186.671 q) et enfin de l'orge avec 73.645 q.
Sur le marché céréalier, les principaux opérateurs restent les commerçants qui interviennent pour plus de 60% de la collecte. Les minoteries industrielles viennent en seconde position avec 22%, le reste étant bien entendu le fait des coopératives agricoles.

Les prix des céréales sur le marché intérieur ont peu évolué par rapport à leur niveau du mois de février. Les prix moyens d'achat à la production du blé tendre se sont stabilisés à 251DH/q, soit un Dirham de plus que le prix de référence fixé par l'Administration pour la commercialisation de la récolte nationale. Ceux du blé dur et de l'orge sont respectivement de 281DH/q et 180DH/q.
Concernant les importations de céréales, le volume global des achats nationaux a atteint 37,5 millions de quintaux, dont 36,2 millions effectivement réalisés. Ces importations sont effectuées à hauteur de 83% dans le cadre des achats libres, le reste revenant aux appels d'offres opérés par l'ONICL.

9,9 millions de quintaux en stock


Le port de Casablanca reste le plus grand destinataire avec 77% du trafic céréalier, suivi de Safi (6,7%) et de Nador (6,5%).
Quant aux origines des importations, la France prévaut toujours avec une part de 34%, suivie des Etats-Unis (16%) et du Canada (7%).
Collecte nationale et importations jointes, les stocks de céréales détenus par les opérateurs et aux ports s'élèvent à 9,9 millions de quintaux, soit 400.000 quintaux de plus que 15 jours auparavant. Les disponibilités intérieures en blé tendre (6,065 millions q) représentent, selon l'ONICL, deux mois et demi d'écrasement de la minoterie industrielle. Sur cette quantité, 2,15 millions de quintaux sont destinés à la fabrication de la Farine Nationale de Blé Tendre (FNBT). Le reste (3,9 millions) est destiné aux farines libres.

Ghassan KHABER

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc