×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 203.440 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 254.995 articles (chiffres relevés le 29/5 sur google analytics)
Affaires

Centrale thermo-solaire: Déblocage de la première tranche de la BAD

Par L'Economiste | Edition N°:1971 Le 04/03/2005 | Partager

. La première enveloppe avoisine 1,4 milliard DH La Banque africaine de développement (BAD) a accordé au Maroc un prêt de 136,45 millions d’euros (près de 1,4 milliard de DH) destinés au financement de la centrale thermo-solaire de Aïn Beni Mathar, a indiqué le 2 mars la BAD dans un communiqué.Ce prêt est la première contribution de la Banque africaine de développement à la réalisation d’une centrale thermo-solaire au Maroc. Ce projet vise à contribuer notamment à la sécurisation de l’alimentation en énergie électrique au Maroc, à la diversification des sources d’énergie et à la réduction de l’émission des gaz à effet de serre. Il permettra d’augmenter la capacité de production de l’Office national de l’électricité (ONE) de 200 à 250 MW et de fournir au système interconnecté près de 1.590 GWh par an, dont 55 GWh d’origine solaire, a souligné la BAD. Le projet permettra également de promouvoir les énergies renouvelables, de diversifier les ressources énergétiques, de maîtriser la technique thermo-solaire dans le but de réduire le prix de revient du kwh à moyen et long termes et les émissions de gaz à effet de serre et de permettre à l’ONE de faire des économies sur le coût d’achat du combustible utilisé pour la production d’électricité par ses centrales thermiques. Enfin, le projet contribuera à la lutte contre la pauvreté grâce au raccordement de la centrale au réseau national afin de sécuriser l’alimentation en énergie électrique des zones périurbaines et rurales, a ajouté la même source. La BAD, partenaire important du Maroc dans le domaine de l’énergie, a financé dix opérations (9 projets et une étude) dans ce secteur, pour un montant global de 262,16 millions d’UC (1 UC = 1,5530 dollar EU). Le dernier projet financé par la Banque porte sur le renforcement des interconnexions des réseaux électriques. Depuis le début de ses opérations au Maroc en 1970, le groupe de la BAD y a financé 84 opérations, dont le montant cumulé des engagements se chiffre à 3,5 milliards d’UC, soit 45 milliards de DH. Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc