×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    CBI décroche la carte Lotus

    Par L'Economiste | Edition N°:619 Le 19/10/1999 | Partager


    · CBI assure dorénavant la commercialisation de Lotus Notes/Domino
    · L'offre cible 10.000 utilisateurs dans les grands comptes


    Lotus France, filiale d'IBM, s'intéresse au marché marocain et s'efforce de rattraper son retard sur son concurrent Microsoft. Pour marquer sa visibilité et assurer l'appui à ses produits, elle vient de conclure un partenariat avec la société CBI(1). Objectif, mener conjointement des actions marketing, commerciales et techniques avec un transfert de savoir-faire.
    CBI se voit octroyer la carte Lotus. Lotus Notes/Domino, l'une des produits phares de la filiale d'IBM, sera commercialisée donc par CBI. C'est une solution qui intègre la messagerie, le groupeware et l'Internet. Il offre des services collaboratifs intégrés tels que la messagerie électronique, l'accès au Web, l'agenda, la planification de groupe et les forums de discussion.
    Le courrier électronique est l'application la plus utilisée d'Internet au sein des entreprises. Via Lotus Notes, l'offre tend à "orienter ces entreprises à exploiter l'infrastructure Internet disponible dans leurs processus de travail collaboratif, notamment dans la gestion de la connaissance et du savoir-faire"(2), explique Emmanuel Obadia, responsable de la région MENA de Lotus France. La principale cible de CBI sur le marché sera les grands comptes à côté des PME/PMI, ajoute M. Ali Benharbit, directeur de la Division Systèmes d'Information (SI). L'entreprise table sur 10.000 utilisateurs.

    Chiffre d'affaires de 6 millions de DH d'ici fin 2000


    La visite des responsables de Lotus France était également l'occasion de finaliser les accords avec plusieurs instituts et écoles d'ingénieurs tels que l'Institut National de la Poste et les Télécommunications (INPT) et l'Université Al Akhawayn. "Ce partenariat vise à former annuellement 100 ingénieurs sur la gamme des produits Lotus", souligne M. Michel Bensadoun, PDG de la filiale française de Lotus. Pour compléter son offre, la division SI de CBI a conclu également un contrat avec la société "Apsyware", le premier partenaire Lotus spécialisé dans le développement des solutions autour de Lotus Notes.
    Le développement mitigé de l'Internet au Maroc, avec 50.000 utilisateurs, et le faible taux d'équipement des entreprises ne sont-ils pas un handicap pour le développement de l'offre Lotus?
    M. Benharbit estime qu'avec la multiplication des acteurs sur le marché le Maroc sera obligé de suivre la vague des technologies de l'information et du E-commerce.
    En attendant, l'action sera axée sur les intranets qui connaissent un intérêt particulier des grands comptes, notamment le secteur bancaire. D'ailleurs, plusieurs banques sont en train de mettre en place des réseaux intégrés (voix/ données) à haut débit. Les prix des produits Lotus, qui seront commercialisés par la division SI, démarrent à 20.000 DH pour atteindre des millions de DH en fonction de la taille de l'entreprise et l'étendue de la solution choisie. Le chiffres d'affaires prévisionnel d'ici fin 2000 est estimé à 6 millions de DH.

    Rachid JANKARI

    (1)Un séminaire à l'intention des entreprises a été organisé le 14 octobre à Casablanca.
    (2)Il s'agit du Workgroup, Workflow et les déclinaisons du knowledge Mana-gement.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc