×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

Casablanca/INDH
21 douars bénéficiaires dans la province de Nouaceur

Par L'Economiste | Edition N°:2913 Le 02/12/2008 | Partager

. Environ 47 millions de DH investis. Pour quelque 130 projets réalisésLes membres du Comité provincial du développement humain (CPDH) de la province de Nouaceur ont exprimé, jeudi dernier, un fort optimisme quant au bilan réalisé dans le cadre de l’Initiative nationale de développement humain (INDH) depuis 2005 à nos jours. Afin d’assurer le suivi des projets de développement, une rencontre avec le Comité local de développement humain (CLDH) de Nouaceur a été organisée. Une visite au centre social multidisciplinaire «Hay Errahma» pour le développement humain à Dar Bouazza a été l’occasion de suivre de près la concrétisation des chantiers. Ainsi et «depuis sa création, le centre a enregistré 90 bénéficiaires de micro-crédit», affirme Abdelaadim Horaira, directeur du centre social. Quelque 46 enfants sont inscrits dans la crèche, 28 jeunes filles apprennent la couture et la broderie, 30 femmes suivent des cours d’alphabétisme, 26 jeunes bénéficient d’une formation en informatique et 25 filles apprennent le métier de la coiffure.De 2005 à 2008, le bilan de la réalisation des projets initiés au niveau de la province de Nouaceur est globalement «satisfaisant». Ainsi, en 2005, on a enregistré 11 projets, pour 27.677 bénéficiaires d’un montant d’investissement de 2,6 millions de DH. Quelque 59 projets ont été réalisés en 2006 (nécessitant une enveloppe de 16,7 millions de DH pour 26.400 bénéficiaires) contre 24 en 2007 (15,2 millions de DH pour 16.205 bénéficiaires). Pour l’année 2008, le nombre des projets initiés a atteint 31 avec un montant d’investissement de 12,6 millions de DH bénéficiant à 39.072 personnes.«Ces projets répondent tous aux besoins sociaux de la population (crèches, maisons de santé, centres multiservices, foyers féminins», explique Btissam Ringa, chef de la division de l’action sociale à la province de Nouaceur. Par ailleurs, différents douars et quartiers des communes de la province ont profité des projets inscrits dans le cadre des quatre programmes de l’INDH, à savoir le programme transversal et la lutte contre la pauvreté en milieu rural, l’exclusion sociale en milieu urbain et la précarité.B. S. & J. E. H.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc