×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Casablanca
Un atelier contre le gaspillage numérique

Par L'Economiste | Edition N°:2311 Le 04/07/2006 | Partager

. Du matériel révisé et redistribué aux écolesIl y a d’un côté un matériel informatique détérioré, de l’autre des jeunes qui en ont besoin pour leur formation en maintenance. Entre les deux il y a l’«Atelier de la solidarité numérique». L’idée est fort originale. Il s’agit d’abord de collecter du matériel électronique usé auprès des entreprises, le réviser au sein d’un atelier de maintenance puis enfin le redistribuer aux écoles. Cette «chaîne» coordonnée par l’association Al Jisr a été mise en place grâce au concours de plusieurs partenaires, notamment l’Académie régionale de Casablanca qui a offert de vastes locaux pour l’installation de l’atelier. L’Association française «Ateliers sans frontières» assure, elle, l’assistance technique, les ordinateurs et les pièces de rechange, ainsi que l’USAID, et les sociétés d’informatique Microsoft et Munisys. Cette année, les ordinateurs collectés proviennent d’entreprises françaises et ont une meilleur configuration (des Pentium 3 au lieu des 1 et 2). L’objectif initial de cette action est de donner le maximum d’accès aux nouvelles technologies de l’information et de la communication. Et ce en dotant les écoles des équipements nécessaires. Pour cela, le secteur privé est mis à contribution à travers les actions de parrainages concrétisées lors du forum Ecole/Entreprise, tenu à Casablanca, il y a quelques mois (cf. www.leconomiste.com). C’est donc l’entreprise qui finance la maintenance du matériel et l’offre aux établissements scolaires à sa sortie de l’atelier. Concrètement, chaque parrain participe aux frais de l’atelier à hauteur de 100 DH par PC. Au final, ce sont 500 ordinateurs qui équiperont chaque année quelque 50 établissements. Le nombre de bénéficiaires est évalué à 50.000 élèves. Par ailleurs, ces même écoles peuvent recourir aux services de maintenance de l’atelier et ce, au prix de 200 DH par ordinateur.A noter que l’association Al Jisr avec Atelier sans frontière a permis l’importation de France, pour la première fois à travers le monde, de ces ateliers de solidarité. Le concept vise à former des logisticiens, majoritairement issus de milieux défavorisés. Au bout de 4 mois de formation en interne et 2 mois de stage, les bénéficiaires peuvent directement intégrer le milieux professionnel. Le passage par l’Atelier leur est d’ailleurs doublement profitable puisque leur travail sur la restauration du matériel utilisé est considéré comme une prestation de service et donc rémunéré.L’ambition des initiateurs du projet est d’en faire profiter au maximum des régions marocaines. Prochainement, un autre Atelier sera créé à Salé. Ichrak MOUBSIT

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc