×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Affaires

    Casablanca veut former 100.000 athlètes

    Par L'Economiste | Edition N°:1685 Le 16/01/2004 | Partager

    . La ville vient d'initier un programme dans ce sens . Il s'agit aussi de doper le commerce autour du sport et créer des emplois d'encadrementLa capitale économique s'investit à fond dans le sport. Ce n'est pas un hasard, mais une volonté réelle. Un tout nouveau-né, en matière d'animation sportive, est «le programme de soutien et de promotion de la pratique de l'athlétisme dans le Grand Casablanca». Une convention décennale renouvelable, a été signée, mercredi dernier, entre la wilaya, la région et la ville, d'une part et la Fédération royale marocaine de l'athlétisme, d'autre part. L'objectif est de former 100.000 athlètes.Cette initiative de la wilaya, en privilégiant le partenariat, «est une occasion pour les jeunes Casablancais de s'affermir et mettre en valeur leurs dons», commente M'hamed Dryef, wali du Grand Casablanca. De même, pour Mohammed Sajid, maire de la ville, «cette convention démontre encore une fois que l'animation et la culture sont notre préoccupation prioritaire et qu'il est faux de croire que seuls la propreté, l'éclairage … sont des domaines de prédilection». «Le sport a reconquis la place qui lui revient. Il était considéré comme un péché de jeunesse. Il ne l'est plus aujourd'hui. Le sport est une école sociale, un remède contre les dérapages», indique Mohammed Mjid, vice-président de la Fédération royale marocaine de l'athlétisme.. Subvention annuelle«Le programme de soutien et de promotion de la pratique de l'athlétisme», contrairement à la dernière convention portant sur l'encadrement de 5.000 footballeurs (www.leconomiste.com), inclut aussi Mohammédia. Pour être éligible à ce programme, le jeune postulant doit être âgé de 12 à 18 ans. Ce sont les associations de quartiers qui auront à repérer les talentueux en coordination avec les responsables de la FRMA et de la Ligue sportive de Casablanca. Au départ, l'encadrement visera 100.000 jeunes. Mais pour Aziz Daouada, directeur technique à la FRMA, «le concept est évolutif, notre objectif ultime est d'atteindre 480.000 personnes entre compétiteurs, encadreurs et participants». La région et la ville consacreront, pour l'exécution de ce programme sportif, une subvention annuelle dont le montant sera fixé par les partenaires. Subvention qui sera complétée par l'apport des donateurs, sponsors, et bénévolats. Les participants paieront approximativement 17 DH (cross-country), 13 DH (course sur route) et 7 DH (des relais sur route). L'idée du programme est aussi d'encourager le commerce des articles de sportif (tee-shirt, espadrilles,…) et créer des emplois (arbitres, encadrement …).


    Baisse

    Casablanca ne représente plus que 11% des équipes nationales d'athlétisme. De même que sa quote-part en records nationaux a nettement baissé. En coupe du Trône, section d'athlétisme, la dernière victoire de la métropole remonte déjà à 1991. Par ailleurs, la cité blanche n'a eu que 21% des titres de championnat depuis 1981. C'est pour relancer ce sport que ce programme de soutien et de promotion de la pratique de l'athlétisme a été initié. Deux autres manifestations sont programmées: le marathon international de Casablanca prévu pour le 14 mars et la course internationale féminine qui aura lieu le 2 mai. Ali JAFRY

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc