×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Entreprises

Casablanca Trade Center : Les travaux de la tour Meffre, nouveau repère urbain de Casablanca, lancés en Avril

Par L'Economiste | Edition N°:23 Le 02/04/1992 | Partager

La SCII, filiale de l'ONA lance la construction du "Casablanca Trade Center". Un complexe immobilier sur une superficie de quelques 9.000 m2 qui va s'élever sur le terrain Meffre, au croisement boulevard Zerktouni - Massira Al Khadra, dans la capitale économique.

Alliant l'architecture moderne à la tradition urbanistique marocaine et arabe, le "Casablanca Trade Center" dont les travaux seront lancés au cours de ce mois, se propose d'offrir aux Casablancais un centre d'affaires international avec des bureaux, des équipements et des services modernes.
Le maître d'ouvrage, la SCII, a été monté par l'ONA avec deux partenaires. Il s'agit de la Libyan Arab Foreign Investment Co (LAFICO) et du General Mediteraneen Holding (GMH) basé à Londres.
Le coût global du projet est estimé à six cent millions de Dirhams. Quant à son financement, il sera assuré par les fonds propres, la vente d'une partie du projet à GMH ainsi que par les avances clients.
La surface totale construite sera de près de 80.000m2. Au programme, deux tours de bureaux et une de logement.
Côté bureaux, deux tours blanches et jumelles de 100m de hauteur (R+28) offriront chacune 21.000m2 de sièges sociaux aux entreprises.
Quant à la tour de logement (R+19), d'une surface totale de 6.000m2, elle comportera une vingtaine d'appartements. Le rez-de-chaussée est réservé au hall d'entrée, à la conciergerie et aux boutiques. Trois niveaux serviront aux cabinets pour professions libérales. Le reste aux logements privés.
Côté commerce, une grande surface sur trois niveaux, un sous-sol et deux étages.
Une autre galerie abritera des petites boutiques.
Un super-marché, une grande salle polyvalente et un "high business school" sont également au programme. Des parkings de 650 places seront aménagés dans trois sous-sols.
Jardins suspendus, terrasses plantées, patios et palmiers donneront une petite touche arabe au projet. En outre, marbre blanc et verre seront utilisés dans la construction.
"C'est le résultat d'une recherche conduite par une équipe pluri-disciplinaire regroupant les architectes Ricardo Bofil et Elie Mouyal, ainsi que le bureau d'"engineering Oger International"(1)
Les dernières normes françaises de sécurité seront appliquées intégralement: anti-sismique, incendie ou encore télé-surveillance. Les sociétés chargées du contrôle sont Véritas Maroc et France.
Par ailleurs, des prestations souples et de haute technicité seront assurées. En effet, avec un minimum de prestations en commun, la décentralisation de la climatisation, du téléphone etc est prévue.
Pour les responsables du projet, ce qui est important, c'est l'exploitation et la gestion qui vont être assurées. Une innovation par rapport à ce qui se passe dans d'autres centres commerciaux. En effet, des programmes de gestion, d'animation, de programmation et de dosage d'activités sont prévus. Il s'agit entre autres d'éviter la concentration des activités autour de celles qualifiées de spéculatives. A cet égard, le cahier des charges est assez contraignant.
Le délai de réalisation prévu est de 2 ans et demi. Les travaux 1seront entièrement réalisés par des entreprises marocaines.

Leïla TAARJI

(1) Source: Document de l'ONA

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc