×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Casablanca se prépare pour le recensement

Par L'Economiste | Edition N°:1743 Le 08/04/2004 | Partager

. La métropole mobilisera 6.900 agents pour mener l'opérationCasablanca se prépare pour le recensement général de septembre prochain. Une commission, regroupant les administrations concernées, s'est réunie mardi au siège de la préfecture d'arrondissement Casablanca-Anfa. Elle a été présidée par le gouverneur de cette préfecture. Les travaux cartographiques ont nécessité 2 années. Ils servent à déterminer les besoins en logistique de l'opération et visent également à diviser le territoire en petites zones dénommées districts de recensement. Chaque district comprend en moyenne 160 ménages. Pour toute la ville Casablanca, les zones de recensement sont au nombre de 4.940 dont 862 à Casa-Anfa. «Le secteur de recensement» est l'unité qui regroupe 3 à 4 districts, le tout chapeauté par un superviseur. Sur le plan des ressources humaines, la préfecture de Casa-Anfa aura besoin de 1230 personnes réparties entre enquêteurs, contrôleurs et superviseurs. Au total, la métropole mobilisera 6.900 personnes. Différentes administrations et collectivités locales sont sollicitées pour mettre à la disposition de la commission les agents nécessaires. «Casa-Anfa est en sous-effectif pour le moment ainsi que Aïn Chock et Hay Hassani alors qu'il y a un sureffectif dans les autres arrondissements», affirme Ahmed Meskine, responsable à la direction régionale du plan à Casablanca. Selon lui, «la solution serait de réaffecter le surplus là où il y a le besoin». A noter aussi que les personnes chargées de cette mission recevront, en plus de leurs salaires dans leurs administrations d'origine, des indemnités. Un décret ministériel en fixera le barème incessamment. Côté matériel, la préfecture Casa-Anfa mobilisera 14 véhicules sur un total de 180 pour toute la ville. La commission se penchera sur le choix des enquêteurs et des contrôleurs. Elle doit en outre s'atteler à inventorier les salles destinées à la formation des agents et à la préparation d'un plan de communication national et local. L'objectif est de sensibiliser tout le monde, responsables et citoyens.L'opération de recensement proprement dite commencera le premier septembre. Les agents auront 20 jours pour collecter les informations sur la population casablancaise, sa structure démographique (fécondité, mortalité, …) et ses caractéristiques socioéconomiques (parc de logement, conditions de vie, …).


Personnes concernées

Recenser la population légale passe par l'identification des personnes ciblées. Ce sont les ménages, les personnes logeant dans les casernes et les élèves des internats. Font partie aussi de la population à recenser les ouvriers aux chantiers, les sans-domicile fixe et les gens qui séjournent dans des hôtels ou campings. Ali JAFRY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc