×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Casablanca: Les artisans préparent leur zone d’activité

Par L'Economiste | Edition N°:3311 Le 02/07/2010 | Partager

. Elle élira domicile à Lahraouiyine sur 12 hectares. 50 ateliers de 1.000 à 5.000 mètres carrés «Min’Yadina-Casa», c’est bel et bien le rêve des artisans casablancais. Leur fédération prend à bras le corps ce projet dont les études sont en phase finale. «La réalisation d’une zone d’activités dédiée à l’artisanat permettra la dynamisation et le développement du tissu de PME structurées», indique Saâd Sefrioui, président de la Fédération des entreprises d’artisanat (FEA). Et d’ajouter, «l’objectif majeur vise à mettre à la disposition des entreprises du secteur des locaux adaptés à leurs activités professionnelles».La recherche du foncier n’a pas été de tout repos. Des tournées de prospection ont été effectuées par la FEA afin de repérer des terrains pouvant accueillir le projet. Finalement, une zone a été identifiée dans la région du Grand Casablanca au niveau de la commune rurale de Lahraouiyine. Le site identifié est du ressort de la province de Médiouna et s’étale sur 12 hectares. «C’est une zone à proximité de l’autoroute contournant Casablanca. Ce qui veut dire un accès facile par le réseau routier, mais aussi une accessibilité fluide pour le port et l’aéroport», constate Sefrioui. Autre atout de la localité de Lahraouiyine: une région à fort potentiel de développement en matière d’infrastructures et de logements économiques. Les initiateurs de la zone, en l’occurrence la Fédération des entreprises d’artisanat de la CGEM, le CRI, la wilaya du Grand Casablanca et la province de Médiouna, veulent faire de la future cité artisanale «Min’Yadina» un site de travail, mais aussi un cadre de vie propice. Logements, loisirs et site de production se trouveront côte à côte. Les 12 hectares pressentis offrent la possibilité de réaliser 40 à 50 ateliers d’une superficie de 1.000, 2.500 ou 5.000 mètres carrés. Des lots qui satisferont largement les besoins des professionnels du secteur. L’avant-projet prévoit aussi une plateforme logistique. Il s’agit de services mutualisés fournis sur place aux entreprises comme la douane, le fret, l’emballage, le transport, la restauration et la sécurité. Les artisans, professionnels et apprentis, auront aussi besoin de se former en continu. Doléance bien appréciée à sa juste valeur par le projet «Min’Yadina». En effet, il est prévu d’intégrer un centre de formation aux métiers de l’artisanat. Formation, fabrication et vente également in site. «Sur notre future zone d’activité artisanale sera construit un centre commercial dédié situé à proximité de la zone. Aussi bien le centre de formation que celui commercial sont programmés dans le plan d’aménagement de la région», confie Sefrioui. Des sondages ont été réalisés auprès des membres de la fédération des artisans pour identifier leurs besoins spécifiques en foncier. Plus d’une dizaine de PME souhaitent des ateliers de dimensions variant de 2.500 à 5.000 m2. A souligner aussi que l’avant-projet du concept de la zone a été réalisé par le cabinet Archi Design. Mais avant de démarrer les travaux proprement dits, une étude préalable de faisabilité et de montage financier est lancée par le cabinet d’audit et conseil Masnaoui-Mazar. Le consultant s’adjuge en effet quatre missions. D’abord, une étude de marché et benchmark. Ensuite, une analyse du montage juridique et fiscal du projet. La troisième mission du consultant n’est rien d’autre que l’élaboration du business plan. La dernière étape consiste à communiquer un mémorandum d’information sur le projet «Min’Yadina». Selon Sefrioui, «à l’issue de cette étude, le consultant élaborera un mémorandum d’information complet du projet de création d’une zone d’activité artisanale».Quoi qu’il en soit, la fédération des artisans a mis en place un comité de concertation associant les opérateurs du secteur et les acteurs économiques de la région du Grand Casablanca. Par ailleurs, le projet bénéficie de l’appui et du soutien de la wilaya du Grand Casablanca, du CRI (Centre régional d’investissement), de la province de Médiouna, de la direction de la préservation du patrimoine, de l’innovation et de la promotion du secrétariat d’Etat chargé de l’Artisanat. Il faut noter que la création des zones d’activité artisanale a été stipulée par un contrat-programme dont l’article 28 dispose que «les parties conviennent de la nécessité de créer des zones d’activité artisanale qui regrouperont les acteurs de production d’une même profession […]. Ces zones auront pour vocation de répondre aux besoins du secteur, notamment en termes d’infrastructures et d’aménagement de locaux, d’amélioration de la qualité des produits et des conditions de travail des producteurs». Autre objectif: favoriser les échanges entre les différents acteurs du secteur en facilitant la sous-traitance et en fluidifiant le marché de l’emploi. A terme, l’Etat et les artisans se sont mis d’accord sur la création de 7 zones d’activité au cours des 10 prochaines années.


L’artisanat, 20% du PIB

Il représente actuellement près de 20% du PIB et emploie environ 20% de la population active (2e source d’emploi national après l’agriculture). Le secteur est constitué de plus d’une centaine d’entreprises structurées. La stratégie nationale vise à augmenter significativement le volume à l’export et prévoit le développement d’un tissu de PME structurées et la réalisation de chantiers de fonds transversaux incluant un volet appui à la production.Ali JAFRY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc