×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Casablanca: Le projet Carrières centrales fait chou blanc

Par L'Economiste | Edition N°:1601 Le 15/09/2003 | Partager

. Aucun promoteur ne s'est manifesté pour sa réalisation. Les chantiers Nakhil et Omar Ben Khattab reportésMauvaise nouvelle. Malgré l'impulsion royale, l'effort consenti par les pouvoirs publics (prix du terrain, subvention à la construction), les projets de logement social prennent du retard. Casablanca, la ville où le besoin se fait le plus ressentir, semble particulièrement affectée. En effet, trois des grands chantiers de la capitale économique enregistreront un retard dans leur réalisation. Il s'agit des projets Omar Ben Khattab (Idrissia), Nakhil (Nouaceur) et Carrières centrales. Concernant les deux premiers projets, Omar Ben Khattab et Nakhil, l'Agence nationale de lutte contre l'habitat insalubre (ANHI) a informé les soumissionnaires du report de la date définitive de dépôt des plis. Prévue initialement pour le 8 septembre, elle a été ajournée au 19 du même mois. Selon Abderrahim Lahlou, directeur de l'Agence à Casablanca, les termes des cahiers de charges ne sont aucunement remis en cause. “Des promoteurs nous ont exprimé leur souhait de voir la date butoir de dépôt des plis retardée”, a t-il expliqué. Les promoteurs, eux-mêmes, ne semblent pas remettre en cause les termes des cahiers de charges, “tout au plus ont-ils insisté pour disposer de temps afin de compléter leur offre”. L'ANHI, sur avis des trois préfectures concernées (Aïn Sebaâ, Hay Hassani, Derb Sultan El Fida) a finalement prononcé sa décision de report le vendredi 5 septembre, soit la veille de la date initialement fixée. Les 23 promoteurs, concernés par ces deux chantiers, disposent encore de quatre jours pour ficeler leurs projets. Les autorités, aussi, avaient besoin de cette marge de temps pour revoir leur action. En effet, le big projet des Carrières centrales, conçu sur près de 7 hectares, destiné à reloger les bidonvillois du célèbre quartier chaud de Casablanca, a été boudé par les promoteurs privés. A la date de dépôt des plis, aucune des 15 sociétés ayant retiré les cahiers de charges, ne s'est manifestée. Le délai a, donc, été consommé sans offre, “d'où la déception de l'ANHI” exprimée par son directeur. Sur le papier pourtant, le projet figurait parmi les plus soutenus. L'Etat cédait le terrain entre 40 et 60 DH/m2, il offrait un délai pour le versement du prix et subventionnait la réalisation des équipements administratifs à hauteur de 26 millions de DH. En contrepartie, le promoteur était astreint à livrer 1.000 appartements de 60 m2 et 3.000 locaux commerciaux de 10m2. Un bureau de conseil, consulté par L'Economiste, a expliqué que ces minima laissaient une grande marge de manœuvre à l'attributaire pour réaliser à son compte des projets sur l'excédent de terrain. Un filon que les promoteurs n'ont pas visiblement désiré exploiter.


VIT

La nouvelle stratégie de logement social a introduit la notion d'appartements à faible valeur immobilière totale (VIT). Il s'agit de locaux d'au moins 60 m2 dont le prix de vente ne peut excéder les 120.000 DH, soit 80.000 DH de moins que le prix courant des logements sociaux. Les cahiers de charges introduisent des minima, de sorte à ouvrir les projets à la concurrence des promoteurs immobiliers. L'attribution se fait suivant le critère du meilleur offrant.A. H.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc