×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Affaires

    Casablanca: Le Jardin Rachidi se fait beau

    Par L'Economiste | Edition N°:1686 Le 19/01/2004 | Partager

    . Coca-Cola a établi un vaste programme de sensibilisation à la protection de l'environnement Le Jardin Rachidi (Parc de la Ligue arabe) a été, jeudi dernier, «envahi» par pas moins de 300 enfants de moins de 12 ans. Elèves des écoles du privé et du public, ils ont toute une journée pour nettoyer le jardin. Munis de balais, blouses de protection et casquettes rouges, les enfants ont mis la main à la pâte dans cette opération d'envergure, initiée par Coca-Cola dans le cadre de son programme de sensibilisation à l'environnement.Les mômes étaient toute joie et posaient des questions tellement pertinentes que les adultes sur place s'en trouvaient gênés tant ils n'avaient pas de réponses à proposer. Coca-Cola a, en effet, prévu un programme spécifique pour la ville de Casablanca comportant notamment le récurage de la fontaine du Jardin Rachidi, le nettoyage des rues des quartiers de l'ancienne médina et l'opération Aïd-Al-Adha. Cette dernière action sera menée en partenariat avec l'association Sqala Médina et aura pour «objectif de sensibiliser les habitants à la protection de l'environnement et à les initier aux règles d'hygiène qu'il faut absolument respecter afin d'éviter la propagation de maladies» générées par les déchets issus de l'abattage. «En poussant les habitants à garder leurs quartiers propres, nous donnerons une autre dimension à cette fête et nous éviterons la propagation des maladies à cause du non-respect des règles élémentaires d'hygiène», affirme un participant à cette opération. Dans son programme de sensibilisation des populations aux questions de l'environnement, Coca-Cola envisage de pousser son action plus loin en intéressant ses embouteilleurs à faire autant. Cela entre dans le cadre, non seulement des questions environnementales, mais aussi dans «la politique de l'implication de l'entreprise dans son environnement immédiat et dans la gestion écologique des ressources naturelles», affirme-t-on auprès de Coca-Cola. Cette dernière a, d'ailleurs, décidé de n'utiliser dans sa campagne que du papier recyclé. J. E. HERRADI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc