×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Casablanca: La Lydec joue la sensibilisation à l'approche de l'Aïd

Par L'Economiste | Edition N°:1692 Le 27/01/2004 | Partager

. Le concessionnaire va distribuer 35.000 sacs à ordures La Lydec mène actuellement une campagne de sensibilisation à l'hygiène. C'est pour inciter les citoyens de Casablanca et de Mohammédia à veiller à la propreté de leurs quartiers à l'occasion de l'Aïd al-Adha. Juste après le sacrifice, les rues deviennent comme des dépotoirs. D'autant plus que le jour de la fête et le jour suivant, les services de la commune n'assurent que partiellement la collecte des ordures. C'est dans le but de remédier à cette situation ou du moins limiter les dégâts que la Lydec s'associe aux arrondissements et aux associations de quartiers. Auprès des ménages, des agents du concessionnaire font le porte-à-porte pour rappeler quelques principes de base à respecter pour une immolation hygiénique du mouton. Par la même occasion, ils leur distribuent des sacs d'une contenances de 50 litres, ce qui est l'équivalent d'environ 30 kg. Des dépliants leur sont également remis. Quelque 35.000 sacs et un nombre similaire de tracts seront distribués. Cette action de communication est renforcée par des messages sous forme de spot radio. A travers ces différentes opérations, les employés de la Lydec incitent les ménages à utiliser ces sacs dans la collecte des déchets et à les déposer dans des endroits réservés à cet effet. L'objectif est d'en faciliter le ramassage. Cette dernière tâche sera exceptionnellement assurée par les équipes de la Lydec. Celles-ci coordonneront ainsi leurs efforts avec les permanences des communes de façon à pouvoir couvrir tous les périmètres urbains. En priorité, ce sont les quartiers à forte densité démographiques qui sont visés ainsi que les arrondissements périphériques. A titre d'exemple, le quartier Al Fida à lui seul absorbera le 1/5 de la logistique destinée à cette campagne. Les associations de quartier ont un rôle important à jouer. C'est en effet ces associations qui, en coordination avec les populations, fixeront les emplacement des sacs. Ils auront aussi à expliquer aux gens l'utilisation et comment opérer le tri de leurs déchets de façon à ne pas boucher les conduites des égouts. Ali JAFRY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc