Affaires

Casablanca: Installation du wali et des gouverneurs

Par L'Economiste | Edition N°:2051 Le 27/06/2005 | Partager

. Habitat insalubre et sécurité, les priorités . Dryef remercié pour son travailSALLE comble ce vendredi 24 juin pour la cérémonie d’installation du nouveau wali du Grand Casablanca et des six gouverneurs. Hommes d’affaires, présidents d’arrondissements, élus, magistrats, représentants de la société civile, artistes et sportifs étaient présents à cet événement. Tout ce beau monde n’a attendu que 10 minutes avant que Mohamed Sahel, ministre de l’Intérieur, ne fasse son entrée, accompagné de Mohamed Kabbaj, le nouveau wali, et de son prédécesseur à ce poste, M’hamed Dryef. En tenue traditionnelle, Mohamed Kabbaj et les six nouveaux gouverneurs étaient assis à droite du ministre: Abderrahim Bendraoui, gouverneur de la préfecture des arrondissements d’Aïn Sebaâ-Hay Mohammedi; Mohamed Faouzi, gouverneur de la préfecture des arrondissements de Casablanca-Anfa; Amal Benboubker, ex-gouverneur de la préfecture des arrondissements d’Anfa, actuellement gouverneur de la préfecture des arrondissements d’Aïn-Chock; Abdellatif Haman, gouverneur de la préfecture des arrondissements d’El Fida-Mers Sultan; Mohamed Fanid, gouverneur de la préfecture des arrondissements de Ben M’Sik, et enfin Mustapha Attar, gouverneur de la préfecture des arrondissements de Moulay Rachid. M’hamed Dryef qui, après plus de deux années à la tête de la wilaya du Grand Casablanca, remplira désormais la fonction de wali attaché à l’Administration centrale du ministère de l’Intérieur. Selon Sahel, intervenu le 22 juin, ce changement donnera un nouvel élan au développement économique et social du pays. Casablanca est une ville locomotive et a besoin d’hommes d’expérience. Dans son allocution, le ministre a mis l’accent sur les compétences et la «grande expérience» des nouveaux gouverneurs et celle de Mohamed Kabbaj, conseiller de SM le Roi et plusieurs fois ministre.La lutte contre l’habitat insalubre et la sécurité des citoyens sont les priorités du wali et des gouverneurs. L’ouverture de l’administration aux citoyens pour une plus grande proximité figure également dans leur cahier des charges. Walis et gouverneurs sont aussi appelés à construire des économies régionales à visage humain. Il est sûr que les Casablancais, comme d’ailleurs tous les Marocains, ont des attentes fortes sur bien des plans. La dernière enquête sur la consommation des ménages a une fois de plus révélé de gros écarts dans la population (cf. leconomiste.com) Les citoyens veulent des actions qui améliorent directement leur quotidien. Quand 1/3 de la consommation totale du pays est le fait de 10% les plus riches, il y a matière à réflexion. M’hamed Dryef a réalisé des avancées, le ministre de l’Intérieur l’a d’ailleurs remercié pour le travail qu’il a fait pour la capitale économique. Mais quelles seront la stratégie et les priorités de Mohamed Kabbaj? Il déclare à L’Economiste qu’il est encore tôt pour parler de ce sujet. «Laissez-moi le temps de m’installer d’abord»! Mohamed AKISRA

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc