×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Affaires

    Casablanca: Don de fauteuils roulants

    Par L'Economiste | Edition N°:2647 Le 08/11/2007 | Partager

    . Une initiative de la communauté israélite . Un centre d’accueil pour les personnes âgées en projet LE Conseil des communautés israélites du Maroc (CCIM) a procédé, lundi 5 novembre, à la distribution de 1.100 fauteuils roulants au profit de personnes à mobilité réduite. L’opération est menée avec le partenariat de l’Association marocaine des handicapés (AMH) et l’AJDC, une organisation caritative juive américaine. Sa présidente, Velva Levine a remis un chèque de 400.000 DHS à l’AMH pour la réalisation d’une unité mobile dédiée à la prise d’empreintes et à la réalisation de prothèses pour les handicapés ne pouvant pas se déplacer à l’atelier de l’association, à Bouskoura. Selon Serge Berdugo, secrétaire général du CCIM, cette initiative s’inscrit dans le cadre des programmes de solidarité que mène la communauté en faveur des personnes défavorisées à travers le pays. Pour sa part, Nouzha Skalli, ministre du Développement social, de la Famille et de la Solidarité, a signalé que la prévention du handicap est au centre des préoccupations du gouvernement. Elle rappelle au passage que 90 % du handicap vient de la déficience dans la prise en charge néo-natale et des femmes enceintes. Par ailleurs, le service social de l’association chapeauté par Boris Tolédano a procédé à la pose de la première pierre de la résidence communautaire « Fred et Velva Levine ». Cette construction nécessitera une enveloppe de 6 millions de DH qui sera financée par l’AJDC. Trente familles déshéritées seront relogées dans des conditions de sécurité optimales et disposeront des moyens d’intervention médicale d’urgence.Jihane Kabbaj

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc