×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Casablanca améliore son offre de soins

Par L'Economiste | Edition N°:2696 Le 21/01/2008 | Partager

. Le concept de région sanitaire adopté. Les hôpitaux mis en réseaux La demande de soins dans la région du Casablanca est énorme. Aussi, les efforts pour combler les déficits se multiplient. Dans ce sens, une stratégie adaptée aux exigences des Casablancais est opérationnelle depuis une année. Ce projet, doté d’une enveloppe de 350 millions de DH, est porté par les autorités locales avec le partenariat du ministère de la Santé publique (cf.www.leconomiste.com). La mise à niveau des infrastructures d’accueil, le recrutement de compétences et la formation du personnel hospitalier sont notamment parmi les priorités. Par ailleurs, en 2009, ce plan devrait passer à la vitesse supérieure afin que l’offre de soins soit généralisée, à l’horizon 2012, à l’ensemble de la population. Mais encore faut-il trouver un équilibre entre les 11 préfectures et provinces qui composent la région du Grand Casablanca. C’est pourquoi les partenaires de la Santé (ministère, conseils locaux, INDH et mécènes) ont adopté le principe «de région sanitaire». L’objectif est de parvenir à un équilibre territorial en matière de santé. En effet, il n’est plus question que certaines préfectures soient plus privilégiées que d’autres. Ainsi, la restructuration des hôpitaux préfectoraux est au programme. D’ailleurs, plusieurs actions sont déjà en cours de réalisation du point de vue construction et équipement. Ainsi, 11 centres de santé dont 4 dispensaires sont au programme. Certains chantiers sont déjà lancés notamment à Bouskoura, Médiouna et Ben M’Sick (www.leconomiste.com). Là, les gros œuvres sont à 10 % réalisés. Toujours en matière d’amélioration de la couverture sanitaire hospitalière, 8 nouvelles unités de soins seront construites. Côté équipement, 14 unités seront dotées de gros appareils médico-techniques, notamment de scanners, IRM, etc. A noter que l’hôpital de Hay Mohammadi est déjà livré. Les autres le seront prochainement. Restent l’amélioration de l’environnement des hôpitaux (asphaltage et espaces verts) et le volet formation de soins de santé de base qui n’ont pas encore démarré. Autre hic, l’entretien du matériel et des bâtiments. Ce volet demeure quelque peu négligé aujourd’hui. Cependant, les partenaires annoncent la mise en place prochaine d’un projet de la gestion de la maintenance du patrimoine immobilier et équipements (GMPIE). Cela devrait permettre de combler les lacunes à ce niveau. Par ailleurs, il s’agit de capitaliser sur les acquis et de faire profiter les uns de l’expérience des autres. Ainsi le plan du ministère de la Santé prévoit la mise en réseau des hôpitaux avec le parrainage de 15 services préfectoraux par des services homologues du centre hospitalier Ibn Rochd.


Plan anticancer

Rappelons que la région de Casablanca s’est dotée d’un vaste plan de lutte contre le cancer. Ce plan est élaboré en partenariat avec l’association Lalla Salma de lutte contre le cancer. Une enveloppe de 75,7 millions de DH est allouée au programme. A noter enfin qu’un plan similaire a été aussi conçu, cette fois-ci pour lutter contre la tuberculose. Ce dernier bénéficie d’un budget de 65 millions de DH (cf.www.leconomiste.com).Ali JAFRY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    com[email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc