×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Casablanca: Al Hank doté d'un centre de santé

Par L'Economiste | Edition N°:1678 Le 07/01/2004 | Partager

. La structure accueille déjà 300 patients par jourCasablanca vient de se doter d'un nouvel espace de santé et de soins. Il a été inauguré, hier, par le ministre de la Santé, Mohamed Cheikh Biadiallah. Le nouveau centre de santé urbain Al Hank est destiné aux 40.000 habitants de l'arrondissement d'Anfa. La population ciblée est essentiellement composée d'enfants âgés de moins de 15 ans (11.925 enfants) et de femmes (18.901 dont 12.512 en âge de procréer). Le centre comporte 7 salles d'auscultation dont une réservée à la psychiatrie, une salle de mammographie destinée au dépistage du cancer du sein, une salle réservée aux accouchements, une autre aux nouveau-nés, deux salles de petite chirurgie et deux pour les soins. En moyenne, le centre reçoit 300 patients par jour. Pas moins de 150 auscultations sont données quotidiennement. Une salle d'attente de 105 places est mise à la disposition des patients. Côté personnel médical, le centre dispose de deux médecins spécialistes en psychiatrie, assistés par deux infirmiers dans la même spécialité, quatre médecins généralistes et cinq infirmiers polyvalents. Situé dans le quartier Al Hank, le centre a été construit grâce à un don d'un bienfaiteur saoudien. De nombreuses disciplines médicales et paramédicales y seront fournies. Il s'agit principalement de la consultation curative, la santé scolaire, la planification familiale, la vaccination, la lutte et l'information contre les maladies sexuellement transmissibles, notamment le sida. Le centre dispensera également des soins pour la lutte contre les infections respiratoires aiguës et la surveillance des maladies à déclaration ainsi que la lutte contre les déficiences en micronutriments et les maladies diarrhéiques et parasitaires. La lutte contre la tuberculose est également inscrite parmi ses activités prioritaires. La santé mentale y est aussi prise en charge. Il en est de même pour le dépistage des cancers du sein. Un volet sera consacré à l'information, l'éducation, la sensibilisation et la communication. Tout autant qu'à la formation continue, la structure étant dotée d'une salle de cours. L'inauguration a coïncidé avec l'organisation des premières journées des Observatoires régionaux d'épidémiologie (ORE). Au nombre de 16, ces observatoires permettent le suivi, la collecte de données et d'informations sur les maladies épidémiques. Ces données sont directement transmises à la division de l'épidémiologie relevant du ministère de la Santé.J. E. H.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc