×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Casablanca: Aïn Diab hisse le Pavillon bleu

Par L'Economiste | Edition N°:2075 Le 29/07/2005 | Partager

. Une partie de Aïn Diab obtient le label pour un an. 10 millions de dirhams déboursés par l’ONE Du beau travail! On en parlait depuis 2003, date des premiers partenariats conclus entre la ville, la Fondation pour l’environnement et les sponsors. La plage de Aïn Diab a enfin obtenu le fameux label Pavillon bleu (cf.www.leconomiste.com), dans le cadre de l’opération «Plages propres» initiée par la ville de Casablanca en 1999. Le drapeau bleu flotte donc sur la corniche depuis hier, jeudi 28 juillet. Une délégation d’officiels est en effet venue inaugurer le tronçon de 900 mètres accrédités par la Fondation de l’éducation environnementale (FEE). Une reconnaissance très convoitée puisque, depuis 6 ans, bien des efforts ont été consentis de part et d’autre afin de relooker la plage de Aïn Diab. L’été dernier par exemple, une dizaine de blocs sanitaires ont été aménagés comprenant chacun 8 douches et 8 toilettes avec branchement au réseau d’assainissement. Par ailleurs, afin de faciliter l’accès à la plage, des accès piétons et amorces pour handicapés ont été mis en place. Côté sécurité, une infirmerie a été installée sur le site et la protection civile assure la sensibilisation des estivants sur les questions environnementales. Radio Plages, qui diffuse tout l’été des messages d’éducation à l’environnement, a repris son animation musicale. Pour ce qui est de la propreté, les deux sociétés Sita El Beida et ONE (qui finance une compagnie privée) gèrent cette année encore le nettoyage, le balayage et le criblage du sable.Les nouveautés de 2006, ce sont essentiellement l’implantation de deux nouveaux blocs sanitaires électroniques comprenant douches et toilettes, explique Amine Ahlafi, coordinateur national du programme Label Pavillon bleu au sein de la Fondation Mohammed VI pour l’environnement. Des aménagements ont été notamment effectués afin de faciliter la vie des personnes en situation de handicap. 6 W.-C. sont à leur disposition. Ces blocs ont été conçus selon un plan architectural afin de se fondre dans le décor, indique Ahlafi. De même, l’infirmerie a été renforcée cette année pour répondre aux petits bobos de l’été… L’ONE, sponsor officiel, s’est considérablement investi dans le projet depuis 6 ans. Environ 10 millions de DH ont été déboursés pour la réfection des blocs sanitaires, l’aménagement des accès à la plage ou encore l’analyse des eaux de baignade et du sable et l’installation de Radio Plages. Last but not least, un terrain pour les activités sportives a été aménagé pour les estivants qui souhaitent se défouler. Attention, il ne faut pas s’endormir sur ses lauriers, car la distinction n’est valable qu’un an.Céline PERROTEY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc