×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Carter rompt l’isolement du Hamas

Par L'Economiste | Edition N°:2760 Le 21/04/2008 | Partager

. L’ex-président américain a rencontré le leader du mouvement palestinienJimmy Carter est arrivé en Jordanie, dans le cadre de sa tournée pour promouvoir la paix au Moyen-Orient. Il a auparavant eu deux entrevues à Damas avec le leader exilé du Hamas, Khaled Mechaal. Les discussions ont porté sur l’éventualité d’une trêve entre Israël et Gaza, ainsi que la libération des soldats israéliens et des combattants du Hamas. L’ex-président américain a réclamé des «gestes de bonne volonté» du Hamas envers Israël. Ces gestes se concrétiseraient par une trêve entre les deux camps, un échange de prisonniers, la levée du blocus imposé à Gaza, qui dure depuis le 17 janvier, ainsi qu’une solution concernant le point de passage de Rafah, situé entre la bande de Gaza et l’Egypte. La volonté de Jimmy Carter de rencontrer les responsables du Hamas a suscité des réprobations d’Israël et des Etats-Unis, qui considèrent le mouvement palestinien comme une organisation terroriste. Mohamed Nazzal, un des hauts responsables du Hamas, s’est cependant déclaré satisfait de la visite de Carter, qui démontrerait «l’échec de la politique de blocus et d’isolement imposée au mouvement». Jimmy Carter estime le fait d’ignorer le Hamas dans les négociations comme étant déraisonnable. L’organisation palestinienne a convenu de présenter ultérieurement sa réponse à l’ex-président américain. La tournée de Carter intervient dans un contexte de recrudescence de la violence dans la région, puisque l’armée israélienne a opéré à des raids aériens meurtriers à travers la bande de Gaza, suite à une opération du Hamas qui a tenté de forcer le poste frontière de Kerem Shalom via l’explosion de deux jeeps. Le commandant de la région sud d’Israël, Yoav Galand, a déclaré que c’était l’opération la plus ambitieuse du Hamas depuis le retrait israélien de la bande de Gaza, en septembre 2005. Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc