×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Campagne de solidarité 98: Plus de 9 millions de DH d'excédent

Par L'Economiste | Edition N°:625 Le 27/10/1999 | Partager


· Les résultats définitifs annoncés à la veille du lancement de la deuxième campagne

C'est dans un souci de transparence que le Conseil d'Administration de la Fondation Mohammed V a tenu hier une conférence de presse. Objectif, rendre publics les comptes définitifs de la première campagne de solidarité(1). L'annonce de ces résultats intervient à la veille du lancement de la deuxième campagne prévue pour la première semaine de novembre.
Arrêté au 20 octobre 1999, le bilan financier de l'opération fait ressortir un excédent de 9,375 millions de DH(2). En effet, les ressources qui ont totalisé plus de 86,192 millions de DH ont largement dépassé les besoins définis au préalable par le Comité d'Ethique.
La ventilation en rubriques de ce bilan fait ressortir un certain équilibre entre les apports en nature et ceux en numéraire. Ces derniers se sont ainsi élevés à 45,59 millions de DH, dont 1,879 million d'intérêts générés par leur placement à la banque contre près de 40,60 millions de DH d'apports en nature. Cette rubrique comprend principalement des dons en denrées alimentaires, des effets vestimentaires et des médicaments.
La collecte de fonds a essentiellement servi à la réhabilitation des locaux des associations musulmanes de bienfaisance. Le nombre des organisations bénéficiaires atteint le chiffre de 223 sur un ensemble de 284 pour un total de 30.000 pensionnaires. La campagne a également visé "un certain nombre d'enfants malades démunis admis dans les hôpitaux de Rabat et Casablanca et des enfants en situation difficile pris en charge par des ONG", indique le rapport du Conseil d'Administration.
Pour assurer un maximum de transparence, le Comité d'Ethique a défini, pour chaque type de dépense, une procédure qui lui est propre. Un contrôle a posteriori a également été institué. Ainsi, pour les dons en espèces, le cabinet KPMG a procédé à des inspections par sondage auprès de certaines banques et organismes(3). S'agissant des dons en nature, les membres du Conseil d'Administration de la Fondation Mohammed V indiquent que "des visites ont été effectuées sur les lieux de stockage des denrées et produits. Aussi les quantités reçues et distribuées ont fait l'objet de bons de réception et de livraison".

Aniss MAGHRI

(1) La première campagne a été organisée du 14 au 26 octobre 1998. Elle a été présidée par SM le Roi Mohammed VI, alors Prince Héritier. Le 3 juillet 1999, Sa Majesté Feu Hassan II a institué la fondation Mohammed V pour la solidarité et érigé le Comité d'Ethique en Conseil d'Administration de cette fondation.
(2) Selon le Conseil d'Administration, ce reliquat sera affecté à l'achat de materiel médical
(3) Les organismes contrôlés sont la CNCA, la BCP, Wafabank, Arab Bank, Association Ikram, Théâtre Mohammed V Rabat et l'Entraide Nationale (pour la vente des articles à travers les pharmacies).

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc