×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Campagne agrumicole
Un brin d’optimisme pour les exportations

Par L'Economiste | Edition N°:2127 Le 11/10/2005 | Partager

. La production enregistre une baisse de 1,5%. La campagne démarre vers le 20 octobreON avait craint le pire. Mais finalement, c’est sous de bons auspices que s’annonce la nouvelle campagne agrumicole 2005-2006. Les cueillettes pour l’exportation et leurs premières expéditions vont démarrer vers le 20 octobre. Selon les estimations de l’Association des producteurs d’agrumes du Maroc (ASPAM), le secteur n’enregistre qu’une légère baisse de 1,5%, soit une production de 1,26 million de tonnes, contre 1,28 la saison précédente. «Malgré le recul de la production, les exportations sont revues à la hausse pour la nouvelle campagne», souligne Ahmed Darrab, secrétaire général de l’ASPAM. Si le gel a lourdement pénalisé les exportations de la campagne précédente -notamment celle d’oranges-, en revanche, les conditions climatiques enregistrées en juillet et août ont été favorables. En effet, l’été a été relativement moins chaud dans certaines régions et en particulier dans le Souss qui représente plus de 50% du potentiel de production et d’exportation d’agrumes du pays. Cette situation a permis une bonne évolution de la qualité des fruits, tant sur le plan extérieur qu’au niveau du calibre. Ainsi, les tonnages à l’exportation vont connaître une hausse importante. Les estimations s’élèvent à 600.000 tonnes contre 490.000 en 2004-2005, soit un bond de 23%. Pour les petits agrumes (clémentines, nour, afourer etc.), il est prévu une production de plus 809.000 tonnes et un export de 256.000 tonnes, dont 186.000 tonnes de clémentines. Quant aux variétés d’oranges, la récolte est estimée à 809.000 tonnes dont 351.000 à l’export. A noter que la Maroc-late vient en tête avec une production évaluée à 338.000 tonnes et un export attendu de 235.000 tonnes. Naturellement, il faut espérer qu’aucune perturbation climatique ne compromettra la campagne qui doit s’achever en juin. C’est en tout cas le vœu des producteurs et exportateurs qui viennent de participer à l’assemblée générale du CLAM (Comité de liaison de l’agrumiculture méditerranéen), qui s’est tenue à Marrakech les 9 et 10 octobre. Au menu des discussions, la production, les exportations et la lutte contre la mouche méditerranéenne dans cette région qui réalise 19% de la production mondiale d’agrumes. Fatima EL OUAFI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc