×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Campagne agricole: Les indicateurs au vert

Par L'Economiste | Edition N°:2666 Le 05/12/2007 | Partager

. 1,1 million d’hectares semés sur 2, 6 labourés à fin novembreLes dernières pluies généralisées, de la troisième décade du mois de novembre dernier, ont impacté de manière positive le secteur agricole. Plus particulièrement en ce qui concerne le rythme d’installation des cultures d’automne, des légumineuses alimentaires, fourrages, et légumes de saison. Selon les services du département de l’Agriculture, les dernières pluies ont également activé les semis des céréales d’automne. A fin novembre,la superficie totale semée s’élève à 1,1 million ha, soit le même niveau que celui de la campagne précédente mais demeure en retrait de près du tiers par rapport à la moyenne des cinq dernières campagnes.Parallèlement, les travaux du sol ont porté à la même date sur une superficie totale de 2,6 millions ha dont 92% travaillée mécaniquement.Au chapitre du programme de garantie de la production céréalière contre la sécheresse, la superficie souscrite, au 24 novembre, est de l’ordre de 61.600 ha, en amélioration de 45% par rapport à la même date de la saison écoulée. Mais elle ne représente encore que 20% du programme prévisibleLe programme porte en effet sur une superficie de 300.000 ha avec une subvention de 50% du montant de la prime. L’Etat mobilise également une enveloppe financière de 120 millions de DH comme contribution à l’indemnisation des agriculteurs en cas de sinistre. Seulement, l’engouement des agriculteurs n’est pas encore au rendez-vous. Difficulté de trésorerie oblige , estiment les professionnels. Par ailleurs, les ventes des semences céréalières certifiées ont totalisé au 3 décembre près de 574.000 quintaux. Elles s’inscrivent en hausse de 12% par rapport à la moyenne des cinq dernières années. Et demeurent dominées par le blé tendre (447.500 quintaux), suivi du blé dur avec 125.000 quintaux et l’orge, 1.500. Une quantité supplémentaire de semences ordinaires d’environ 200.000 quintaux a été aussi mobilisée par le département de tutelle. Ces semences sont commercialisées moyennant une subvention de 200 DH/ql. Pour le moment, 60.000 quintaux de blé tendre ont été vendus.A. G.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc