×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Agenda

    Cadres: des formations aux USA

    Par L'Economiste | Edition N°:34 Le 18/06/1992 | Partager

    Les cadres des entreprises privées peuvent bénéficier de bourses de formation universitaires aux USA, de séminaires, de visites. Un programme USAID, Co-géré par la Direction de la Formation des Cadres est en cours.
    Le nouveau programme de "formation pour le développement" de l'Agence Américaine pour le Développement International (USAID) est lancé. Un budget de 41 millions de Dollars est prévu sur la décennie, pour des programmes variés de formation continue en faveur du secteur privé surtout. L'USAID prendra en charge 28 millions. L'Etat et le secteur privé marocain assumeront le reste. L'USAID et la Direction de la Formation des Cadres s'apprêtent à recevoir dès ce mois-ci, les candidats pour les formations universitaires, sur un an ou deux ans. Le programme prévoit 240 bourses, à l'intention des cadres, dans les domaines du management et des techniques informatiques, télécommunications, biotechnologies. Les candidats retenus proviendront pour moitié du secteur privé et devront être de sexe féminin pour un tiers. C'est la norme pour l'ensemble du programme.

    Le programme "projet pour le développement" prévoit d'organiser aussi, aux USA, 550 formations de courte durée, séminaires, et visites d'études. Par ailleurs au Maroc, des formations en langue anglaise, en gestion, en techniques, de courte durée, seront soutenues financièrement au profit de 5.800 cadres. Au passage, les instruments de formation, les établissements, seront l'objet d'assistance, de convention avec des homologues américains.
    L'objectif affiché de ce programme de formation est le secteur, privé, "considéré comme le moteur de l'expansion". Un programme précédent avait bénéficié aux administrations publiques, car il fallait soutenir les plans d'ajustement structurels. Ces plans réalisés, la priorité est portée sur le secteur privé. L'USAID veut contribuer "supprimer les contraintes liées aux ressources humaines qui gênent la création de marchés ouverts..."

    L'originalité de ce projet réside aussi dans sa gestion. L'USAID a conservé la responsabilité du projet et du contrôle de son exécution.
    Quant à la Direction de la Formation des Cadres, elle représentera le Ministère des Travaux Publics avec qui le projet a été signé. Cette Direction est désignée comme l'institution de l'Etat responsable du projet. Un comité consultatif mixte, composé de représentants l'USAID, la DFC, et des personnes du secteur privé fournira des conseils, sélectionnera les candidats.

    Critères de sélection

    Les candidats à une formation financée par le projet doivent être des citoyens marocains résidant au Maroc; avoir une vision claire des objectifs du projet, s'engager personnellement à reprendre leur poste, et à apporter une contribution au développement économique du Maroc. Ils doivent avoir la qualification universitaire et professionnelle requise pour la formation souhaitée.
    En plus de ces conditions, les candidats à une formation à l'étranger doivent pouvoir justifier d'une expérience professionnelle d'au moins trois années consécutives, de grandes qualités de chef, et d'une connaissance de l'anglais de niveau moyen. Les candidats à une formation de longue durée auront un entretien avec le Comité mixte consultatif et de sélection qui les sélectionnera. Les candidats sélectionnés auront automatiquement droit à une formation intensive en anglais. Les candidats sélectionnés pour une formation de courte durée dispensée en anglais auront droit à des cours d'anglais de base ou de recyclage.

    Tout candidat à une formation universitaire ou à une formation supérieure accélérée doit inclure dans son dossier de candidature une lettre de nomination pour une formation spécifique signée de son employeur, certifiant que celui-ci: (a) fournira le billet d'avion Maroc-Etats-Unis-Maroc; (b) continuera à assurer, son emploi pendant la formation; (c) lui assurera, au retour, un poste approprié lui permettant d'utiliser les compétences acquises.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc