×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

CA de la Radeec à Settat
Près de 800 millions de DH seront investis

Par L'Economiste | Edition N°:2061 Le 11/07/2005 | Partager

. La part du lion à l’eau potable et à l’assainissement. La station d’épuration opérationnelle prochainement Le conseil d’administration de la Régie autonome de distribution d’eau et d’électricité de la Chaouia a tenu une réunion la semaine dernière. Celle-ci a été consacrée à l’examen du plan d’action de la Régie, au bilan des réalisations accomplies et à l’approbation des états de synthèses au titre de l’exercice 2004 tels que certifiés par l’auditeur externe.Les membres du conseil d’administration ont ainsi été informés par le directeur de la Radeec, Jamal Benfadoul, sur les plans directeurs d’eau potable pour la ville de Settat et certains centres qui connaissent un développement urbanistique et industriel important. Ces plans ont été établis dans le but de cerner d’une part les besoins en eau potable des populations de ces centres à moyen et long termes et d’autre part, pour définir le volume des investissements à l’horizon 2020. C’est ainsi qu’il a été constaté à travers les résultats des études effectuées que les débits équipés permettront la satisfaction des besoins des abonnés jusqu’à cette date.Côté investissements, il a été estimé que la sécurisation de l’alimentation en eau potable nécessite la mobilisation de crédits de l’ordre de 275,8 millions de DH. Ces investissements porteront essentiellement sur le renforcement de la capacité de stockage, la réhabilitation, l’extension et le renforcement du réseau ainsi que la réalisation de nouvelles opérations d’adduction d’eau potable. Parallèlement, un ambitieux programme visant la généralisation de l’alimentation en eau potable par le biais de l’opération branchements sociaux dans des douars et quartiers jusque-là non desservis, sera opérationnel bientôt.S’agissant de l’assainissement liquide, et suite à la prise en charge de cette activité dans les centres de Soualem-Sahel, Sidi Rahal Plage et Déroua, le DG de la Radeec a rappelé que son établissement a entamé l’actualisation des schémas directeurs d’assainissement liquide des dits centres. Cela dans le but de définir les tranches prioritaires à réaliser durant la période 2005-2007, ainsi que les investissements projetés pour la période 2007-2015. C’est ainsi que le volume total des investissements à réaliser s’élève à 512,9 millions de DH. Sur cette somme, 167,1 millions de DH reviendront à la ville de Settat et 345,8 millions de DH pour les autres centres. Les investissements porteront essentiellement sur la réalisation de collecteurs, d’ouvrages de collecte et de drainage des eaux pluviales, ainsi que sur la réalisation de bassins de rétention et de stations d’épuration. Jamal Benfadoul a également présenté au cours de la réunion du conseil d’administration de la Radeec, le bilan des réalisations de l’exercice 2004. Il a ainsi indiqué que le montant total des investissements engagés a atteint plus de 47 millions de DH. La seule activité eau potable en a mobilisé près de 13,5 millions de DH contre 7,261 millions en 2003, soit un accroissement de l’ordre de 85,33%. L’activité assainissement liquide a drainé, quant à elle, 33,735 millions de DH contre seulement 7,263 millions en 2003. Soit donc une augmentation exponentielle de plus de 362%. Matériellement, le secteur de l’eau a connu l’achèvement du plan directeur d’eau potable de la ville de Settat, la réhabilitation des réservoirs, le renforcement et l’extension du réseau. Pour offrir un service de qualité à sa clientèle, la Régie s’est également dotée d’un logiciel de gestion commerciale permettant de faciliter les encaissements. Il est à noter que les investissements consentis dans le secteur de l’assainissement liquide ont concerné l’extension et le renforcement des réseaux primaire, secondaire et tertiaire dans la ville de Settat, les travaux de déplacement du réseau primaire, l’achèvement des travaux de réalisation de la station d’épuration par lagunage à 8 km de cette ville.Le directeur général des Régies et services concédés, Mohamed Kadri, qui a présidé la réunion du conseil d’administration de la Radeec aux côtés de Mohamed Ali Admi, wali de la région Chaouia-Ouardigha et gouverneur de la province de Settat, a rappelé en cette occasion le rôle de l’établissement dans le développement social et du bien-être des populations. Il a insisté sur les efforts déployés par la Radeec dans l’amélioration des services au profit des citoyens, notamment en matières d’eau et d’assainissement. Les performances de la Radeec sont très satisfaisantes particulièrement en matière d’amélioration du taux de rendement du réseau d’eau potable qui a atteint 81,34%, a-t-il fait remarquer. Il a salué par la même occasion les efforts rendus par la direction de la Radeec et qui ont permis la concrétisation d’importants projets surtout dans le domaine de l’assainissement et financés dans le cadre de la subvention allouée par le ministère de l’Intérieur.Enfin, il y a lieu de souligner que le conseil d’administration a débattu d’un certain nombre de points ayant trait notamment aux mesures à prendre pour permettre à la Régie de recouvrer ses créances notamment en instituant de nouvelles procédures.De notre correspondant, Abdallah ECHAKHS

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc