×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Business du réveillon
La fête à tout «prix»

Par L'Economiste | Edition N°:3181 Le 30/12/2009 | Partager

. Des menus variant entre 400 et 1.500 DH. Les maîtres cuisiniers rivalisent d’ingéniosité pour attirer du mondeOù fêter le réveillon? Une question qui taraude tout le monde. Si beaucoup savent déjà où ils fêteront le passage à la nouvelle année, nombreux sont les indécis. Entre le passer à la maison devant la télévision et zapper sur les chaînes du monde ou sortir, le dilemme est grand. En tout cas, parmi ceux qui resteront chez eux, certains voudront faire la fête. Cotisation entre amis et le tour est joué. Personne ne veut se casser la tête et l’on fera appel à un traiteur qui se chargera du menu et même de l’animation. Pour la prestation et selon les désirs, les prix varient entre 250 à 800 DH/personne. Pour ceux qui préfèrent sortir, le choix est vaste, notamment à Casablanca où la concurrence est acharnée. Restaurants, pubs, hôtels… tous rivalisent d’imagination pour séduire le client. Foie gras de canard au torchon, Suprême de Saint-Pierre aux champignons des bois, chapon fermier farci aux morilles ou encore gambas et calamar en tajine… les chefs des restaurants et hôtels de la métropole ont mis les petits plates dans les grands pour rallier le maximum de convives pour la soirée du 31 décembre. Dalinda Halbert, gérante du restaurant A ma Bretagne, attend près de 150 personnes. Du moins, c’est ce qu’elle espère. De fait, pour les restaurateurs bidaouis, la coïncidence du réveillon avec le week-end n’est pas forcément avantageuse. Ainsi, pour atténuer la vague de départs vers d’autres villes, l’idée est également de trouver des formules attrayantes pour attirer du monde. Les tarifs des menus proposés varient entre 400 et 1.500 DH. Chacun adapte sa stratégie en fonction de sa clientèle cible. Le restaurant «La table du rétro» mise plus sur les familles et les jeunes cadres. «Ce n’est pas la clientèle qu’on a en général dans la semaine, c’est plus familial», souligne la gérante, Janine Rolling. De son côté, la Sqala cible une clientèle composée essentiellement de non buveurs, avec un menu à 430 DH et un concert de musique andalouse. Quant au Cercle des Italiens, le chef Massimo propose un buffet de spécialités italiennes à 400 DH et une soirée à thème «White is white». Pour les restaurateurs, le principal concurrent reste encore les hôtels. L’offre du Golden Tulip cette année est déclinée en trois programmes: cuisine marocaine et animation orientale, ambiance romantique et gastronomie française et la soirée Lounge and dance au Jet Set. Le pack réveillon Golden Tulip vaut 1.150 DH. Au Hyatt Regency, pour voir les danseuses orientales et profiter des plats marocains, il faudra débourser 1.450 DH. A défaut, le menu Saint-Sylvestre au KCM est tarifé à 900 DH. Par ailleurs, les pubs et les lounge-bars devraient également attirer un grand nombre de fêtards. Là également le choix est varié. Et ce ne sont pas les célibataires qui s’en plaindront. Les surprises ne manquent pas. On croise les doigts.F .Fa

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc