×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Bush reconquiert les Américains

Par L'Economiste | Edition N°:1668 Le 23/12/2003 | Partager

. Sondage favorable pour sa gestion de l’économieGeorge W. Bush profite de la confiance retrouvée des ménages. Pour la première fois depuis un an, il obtient une majorité d’opinions favorables pour sa gestion de l’économie, selon un sondage de l’Associated Press (AP).Ainsi, 55% des électeurs approuvent la gestion de l’économie par Bush, selon le sondage réalisé pour l’AP par l’institut Ipsos-Public Affairs. En revanche, 43% des électeurs désapprouvent cette gestion.Ces résultats soulignent la remontée du président américain dans le domaine de l’économie depuis le troisième trimestre 2002. D’ailleurs, la situation économique sera l’un des axes de la campagne pour les présidentielles de 2004. Cette percée de George W. Bush dans les sondages intervient alors que la confiance des ménages américains, renforcée notamment par les prévisions de relance pour 2004, n’a jamais été aussi haute depuis début 2002.Les Américains restent en effet optimistes. Si la plupart d’entre eux n’envisagent pas une reprise spectaculaire de leur économie, ils estiment en tout cas que la situation ne va pas s’aggraver. Près de quatre interviewés sur dix croient ainsi en une reprise de le croissance au cours des six prochains mois. Près de 51% pensent que la situation stagnera.Le sondage de l’AP a été réalisé auprès de 1.001 adultes entre les 15 et 17 décembre. Sur un autre registre, la cote de popularité du président américain est montée car le contexte international lui est favorable. Elle a augmenté après la capture de Saddam Hussein et l’abandon par la Libye de son programme nucléaire après des mois de diplomatie secrète. Au premier semestre de l’an prochain, la croissance du PIB américain devrait atteindre 4,3% et 4,1% au second, selon un rapport semestriel publié vendredi dernier par la banque de réserve fédérale de Philadelphie. Les prévisionnistes sont optimistes. Le même rapport prévoit une inflation de 2,3% en 2003, de 1,9% l’an prochain et de 1,8% en 2005. Synthèse l’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc