×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Budget: Londres va diminuer son rabais

    Par L'Economiste | Edition N°:2165 Le 06/12/2005 | Partager

    . Le Royaume-Uni renoncera à près de 10 milliards d’euros, selon le TimesLE Royaume-Uni va proposer à ses partenaires de l’UE de renoncer à une somme allant de 6 à 10,5 milliards d’euros de son rabais sur l’ensemble des budgets européens de 2007 à 2013, affirme le Times du lundi 5 décembre.Londres abandonnerait notamment la part de sa ristourne qui lui aurait été normalement versée par les dix nouveaux membres de l’Union, précise le quotidien, souvent bien informé des intentions du gouvernement britannique.Le Premier ministre, Tony Blair, écrit le Times, a décidé que “toute augmentation de la contribution du Royaume-Uni à l’UE dans les 7 prochaines années viendrait d’une renonciation à l’argent du rabais auquel il aurait pu prétendre des dix nouveaux membres de l’Est”. Cette contribution représentait 290 millions d’euros sur le rabais calculé en 2004, selon les chiffres officiels de la Commission européenne. La part polonaise dans le paiement du rabais représentait à elle seule 120 millions d’euros cette année-là. La question du financement futur de l’Europe est dans l’impasse depuis des mois. La Grande-Bretagne, qui préside l’UE jusqu’à fin décembre, espère aboutir à un accord au sommet de Bruxelles, les 15 et 16 décembre.Selon le journal, la baisse du rabais britannique résultant de la proposition du gouvernement s’élèverait à quelque 1,5 milliard d’euros sur un an si on appliquait la nouvelle règle au montant de restitution consenti en 2005, soit 5 milliards d’euros.Le gouvernement, croit encore savoir le quotidien, appuierait son offre avec des chiffres montrant que le rabais pourrait passer à 8 milliards d’euros en 2013 “sans les baisses pour aider l’Europe de l’Est”.Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc