×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1245 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1249 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
International

Bruxelles contre Microsoft: Verdict aujourd’hui

Par L'Economiste | Edition N°:2611 Le 17/09/2007 | Partager

. Un arrêt pourrait ne faire ni vainqueur ni vaincu LA justice européenne décidera aujourd’hui si elle trouve justifiée ou non l’amende record infligée en 2004 par la Commission européenne à Microsoft, une décision qui pourrait écorner la domination de l’entreprise américaine sur les logiciels du monde entier. «C’est l’affaire la plus spectaculaire» que le tribunal ait jamais eu à traiter, relate un avocat bruxellois, bon connaisseur du dossier. La décision de la Commission que Microsoft conteste en justice, remonte à plus de 3 ans. Le 24 mars 2004, l’exécutif européen avait en effet condamné l’éditeur de logiciels à une amende record pour abus de position dominante sur le marché des systèmes d’exploitation. Son produit vedette Windows équipe en effet plus de 90% des PC de la planète. Plus que cette sanction de 497 millions d’euros, une bagatelle pour une entreprise multi-milliardaire comme Microsoft, ce sont les griefs de la Commission que le géant des logiciels voudrait voir pilonner par le tribunal. En mars 2004, la Commission a en effet jugé que le créateur de Windows avait abusé de sa position dominante sur le marché des systèmes d’exploitation pour évincer ses concurrents. Afin de mettre fin à ces pratiques, elle avait contraint l’entreprise américaine à commercialiser une version de Windows à laquelle ne soit pas intégré le logiciel audio-vidéo Media Player. D’autre part, elle avait exigé que le groupe divulgue à ses concurrents la documentation technique nécessaire à l’élaboration de logiciels compatibles avec Windows. «Quiconque s’essaie à prédire le jugement fume de la marijuana», commente un avocat spécialiste du dossier, pour qui les juges donneront probablement «quelque chose à chaque partie». De l’avis de plusieurs experts, les arguments de la Commission sont plus solides sur le volet documentation technique, tandis que Microsoft est plus à l’aise sur le Media Player. Ce dernier volet est d’ailleurs le plus crucial pour Microsoft car depuis des années, toute sa stratégie est fondée sur l’intégration dans Windows de nouvelles fonctionnalités.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc