×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:2365 Le 20/09/2006 | Partager

. «Le Monde» concocte un journal gratuit à ParisLe quotidien français Le Monde et le groupe diversifié Bolloré vont lancer «début novembre» un journal gratuit du matin, voué à devenir la tête d’un réseau de gratuits déjà diffusés en province, a indiqué le 18 septembre Pierre Jeantet, DG du Monde. Ce journal, qui sera imprimé par le célèbre journal, sera tiré à 350.000 exemplaires à Paris et dans la région parisienne.  . Privatisation Gaz de France: vote au Parlement le 3 octobreLes groupes politiques au Parlement français se sont entendus pour voter le 3 octobre sur le projet de privatisation de Gaz de France (GDF), prélude à son éventuelle fusion avec le groupe Suez, a annoncé hier le président de l’Assemblée nationale Jean-Louis Debré. Plus de 137.000 amendements ont été déposés par la gauche sur ce projet qu’elle combat fermement et qui est débattu en session extraordinaire. . Toshiba rappelle 340.000 ordinateursLe groupe japonais d’électronique et d’informatique Toshiba a annoncé le rappel de 340.000 ordinateurs portables dans le monde équipés d’une batterie défectueuse fournie par Sony, groupe déjà affecté par des millions de rappels de la part d’autre fabricants. Il s’agit principalement des séries «Dynabook» et «Dynabook Satellite» vendus principalement en Asie, en Europe et en Amérique du Nord.. L’AIEA prône une «banque de combustible» nucléaireL’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a commencé, mardi 19 septembre, à débattre de la création d’une banque internationale de combustible nucléaire pour éviter que des pays comme l’Iran ne cherchent à se doter de leurs propres filières d’enrichissement d’uranium. Présentée par le directeur de l’AIEA, Mohamed ElBaradei, à l’assemblée générale de l’agence, qui se tient cette semaine à Vienne, cette proposition intervient «à un moment où les craintes de prolifération s’accroissent», relève l’AIEA dans un communiqué. «Je veux m’assurer que tout pays qui utilise de bonne foi l’énergie nucléaire et qui remplit ses obligations en matière de non-prolifération obtienne du combustible» nucléaire, grâce à cette future banque, a déclaré ElBaradei. . Prix du pétrole: L’Opep envisage une réunion d’urgenceL’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) pourrait tenir une réunion d’urgence, alors que le marché se détériore et que les prix chutent, a indiqué, mardi 19 septembre, un haut responsable de l’organisation. «Nous sommes attentifs à la détérioration des prix, et particulièrement au prix du panier de l’Opep», a indiqué le secrétaire général de l’Opep, Mohamed Barkindo. «Cette détérioration des prix a franchi la ligne», a-t-il ajouté. Mais il a refusé de préciser le prix à partir duquel le cartel réduirait la production afin de soutenir les prix. La prochaine réunion ordinaire de l’Opep est normalement prévue pour décembre.. Don saoudien au PAM Le Programme alimentaire mondial (PAM) a reçu, mardi 19 septembre, un don de 10 millions de dollars de l’Arabie saoudite pour ses opérations de distribution de nourriture dans 8 pays d’Afrique de l’Ouest. Cette somme «doit être partagée entre le Ghana, la Guinée-Bissau, le Liberia, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal et la Sierra-Leone», précise un communiqué de l’organisation onusienne. «C’est un don extrêmement généreux qui arrive au moment opportun pour certains des pays les plus pauvres au monde, où des millions de personnes luttent chaque jour pour trouver la nourriture dont elles ont besoin», estime le directeur régional de PAM pour l’Afrique de l’Ouest, Mustapha Darboe, cité dans le texte. . Accords historiques sur Gibraltar L’Espagne, la Grande-Bretagne et Gibraltar ont signé lundi dernier à Cordoue des accords de coopération «historiques» de bon voisinage, mettant en sourdine leur vieux contentieux sur la souveraineté de la colonie britannique. Ces accords signés par le ministre espagnol des Affaires étrangères Miguel Angel Moratinos, le ministre britannique pour l’Europe Geoff Hoon et le chef du gouvernement de Gibraltar Peter Caruana, prévoient notamment l’utilisation conjointe de l’aéroport de Gibraltar, d’où seront désormais assurés des vols vers l’Espagne. Le gouvernement espagnol s’est engagé à augmenter le nombre de lignes téléphoniques dont dispose Gibraltar (actuellement 30.000) et à faciliter la circulation des personnes et des biens à la frontière. L’aéroport pourra désormais accueillir des vols vers et en provenance d’Espagne. Les habitants de Gibraltar ne pouvaient jusqu’à présent voyager que vers la Grande-Bretagne. . France/Fiscalité:Le Medef opposé à toute mesure rétroactiveLa présidente du Medef, Laurence Parisot, a mis en garde hier le gouvernement français contre toute mesure rétroactive en matière de fiscalité des entreprises qui pourrait être annoncée dans le budget 2007. Evoquant «la suppression de la taxation à taux réduit des plus-values sur titres de participation», une mesure envisagée par Bercy dans certaines conditions, Laurence Parisot a estimé qu’«on peut regretter cette annonce». «Mais, surtout, nous sommes tout à fait surpris, je dirais même choqués, de voir que cette mesure serait rétroactive, puisqu’elle porterait sur des titres détenus au 1er janvier 2006», a-t-elle protesté. Le gouvernement français envisage de relever de 15 à 33,3% le taux d’imposition sur certains titres de participation des entreprises, notamment des titres spéculatifs de la banque et de l’assurance.. Le pape appelle au respect des convictions religieusesLe pape Benoît XVI a appelé hier au «respect» des différentes «convictions religieuses» et déploré «toute forme de violence», dans un télégramme de condoléances à l’ordre des missionnaires de la Consolation, dont une religieuse a été tuée dimanche en Somalie. «En réaffirmant une ferme condamnation de toute forme de violence, Sa Sainteté espère que le sang versé d’une disciple aussi fidèle de l’Evangile puisse devenir la semence de l’espoir pour construire une authentique fraternité entre les peuples dans le respect réciproque des convictions religieuses de chacun», affirme le télégramme signé par le secrétaire d’Etat Tarcisio Bertone. La religieuse italienne a été tuée par des hommes armés non identifiés dans un hôpital de la capitale somalienne Mogadiscio, où un responsable religieux avait appelé la veille les musulmans à «se venger» du pape pour ses propos sur l’islam. . Italie: Vaste opération antimafia La police italienne a annoncé hier avoir mené une vaste opération contre la Ndrangheta, la mafia de la Calabre, dans le sud de l’Italie, au cours de laquelle 35 personnes ont été arrêtées et deux clans démantelés. L’opération «Odyssée» visait les clans La Rosa di Tropea et les Mancuso di Limbadi, dont les membres sont accusés d’«association de type mafieux, extorsion, usure et recyclage». Selon le Parquet antimafia de la Calabre, qui a émis 40 mandats d’arrêt dont 35 ont été exécutés dans cette région ainsi que dans le Latium et en Lombardie, les deux clans ont tenté de s’infiltrer dans le tourisme local. Ils souhaitaient gérer directement les activités touristiques de cette région, la construction et la restructuration de villages touristiques, les sociétés de gardiennage ou de fournitures diverses, selon la justice. . Le terrorisme au menu de l’AG d’Interpol à RioLa 75e assemblée générale d’Interpol s’est ouvert hier à Rio de Janeiro, dans le fort de Copacabana, en présence de 700 délégués de 150 pays qui débattront de la lutte contre le terrorisme, de la pédophilie sur internet et du trafic de drogues, d’armes et d’êtres humains. Interpol indique que le développement de ses bases de données concernant notamment les documents de voyage volés ou perdus pourra aider à protéger les pays contre des criminels et des terroristes. L’organisation internationale de police criminelle rappelle qu’après la création en 2002 de la banque de données de documents de voyages volés ou perdus, plus de 12 millions de documents ont été enregistrés. Fournir ces informations aux responsables pour le contrôle des frontières pourra aider à combattre le terrorisme. L’assemblée générale évoquera également les crimes cybernétiques et de haute technologie.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc