×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:2226 Le 03/03/2006 | Partager

. Un ALE USA/PérouLe président péruvien, Alejandro Toledo, se rendra la semaine prochaine aux Etats-Unis pour une visite officielle. A l’ordre du jour notamment le calendrier pour la signature d’un traité de libre-échange bilatéral. La secrétaire d’Etat américaine, Condoleezza Rice, se rendra au Pérou après une visite au Chili et avant d’aller en Indonésie et en Australie, entre les 10 et 18 mars, a annoncé mercredi le Département d’Etat américain.. Les Chinois victimes de la contrefaçon Vouée aux gémonies comme l’antre de la contrefaçon internationale, la Chine a récemment multiplié déclarations et opérations coups de poing pour prouver sa volonté d’enrayer un phénomène dont elle est, en fait, une des premières victimes. Car, contrairement aux idées reçues, les plus touchés par ce type de violations ne sont pas les grands noms du luxe, ni même les étrangers. «Les premières victimes sont chinoises: 97% des litiges sont sino-chinois», souligne un diplomate européen spécialiste des questions de propriété intellectuelle. . L’Iran réaffirme son droit au nucléaireA quelques jours d’une réunion cruciale de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a averti, jeudi 2 mars, qu’il s’opposerait à «toute exigence excessive» de l’étranger et réaffirmé son «droit inaliénable» au nucléaire). «Nos actions se poursuivront dans le contexte du (Traité de non-prolifératione) et qu’il est dans le droit de tous les pays de bénéficier de la technologie nucléaire», a-t-il affirmé. . Abbas suspecte une présence d’Al Qaida en PalestineLe dirigeant palestinien Mahmoud Abbas s’est inquiété jeudi 2 mars, d’une possible présence du réseau terroriste Al Qaida en Cisjordanie et à Gaza et a appelé à «donner une chance» au mouvement radical Hamas, qui s’apprête à former le gouvernement. «Nous disposons d’indications sur une certaine présence d’Al Qaida à Gaza et en Cisjordanie il s’agit d’informations de services de renseignements», a-t-il déclaré.    . Bagdad: Opposition à la reconduction de JaafariLes Kurdes et les sunnites ont lancé le 2 mars, une offensive pour empêcher l’actuel Premier ministre Ibrahim Jaafari, d’être reconduit dans ses fonctions alors qu’au moins 90 personnes sont mortes en trois jours dans des attentats à Bagdad. «Les groupes kurdes et sunnites pensent que (Jaafari) n’est pas la personne appropriée et ils ne peuvent pas former un cabinet avec lui car il n’adopte pas une position neutre», a affirmé le député kurde Mahmoud Osmane.(AFP). France: Le projet de loi sur les OPA adoptéLa commission des Finances de l’Assemblée nationale française a adopté le 1er mars le texte sur les offres publiques d’achat (OPA), qui doit être examiné par les députés en deuxième lecture lundi soir, en le modifiant sur les bons de souscriptions d’actions (BSA), selon une source parlementaire. Lors de sa réunion, la commission a amendé le texte sur un point majeur, en décidant de confier à l’assemblée générale extraordinaire (majorité des deux tiers) d’une entreprise visée par une OPA; et non plus ordinaire (majorité simple) comme l’avait décidé le Sénat; la décision d’émettre des BSA afin d’augmenter son capital pour se défendre. Ce projet de loi d’une haute complexité technique (dont le nouvel examen à l’Assemblée survient en pleine polémique sur le projet de fusion entre les groupes Gaz de France et Suez) vise à transposer en droit français une directive européenne du 21 avril 2004. Il affiche l’ambition d’assurer la transparence des OPA, en prévoyant l’information des membres du personnel des entreprises protagonistes, et en élargissant les compétences de l’Autorité des marchés financiers (AMF). Le projet de loi, présenté par le ministre des Finances Thierry Breton, vise aussi à doter les entreprises de moyens de se défendre contre des raids hostiles, alors que l’éventualité du rachat d’Arcelor par Mittal Steel secoue depuis plusieurs semaines le monde politique.. Le dollar remonte face au yen Le dollar gagnait du terrain jeudi 2 mars face au yen, dans l’attente de la publication vendredi des chiffres de l’inflation nippone de janvier qui pourrait conduire à la fin de la politique monétaire ultra-accommodante du Japon, selon des cambistes.. Arcelor/Mittal: SpéculationsL’action du sidérurgiste européen Arcelor montait le 2 mars à la Bourse de Paris grâce à de nouvelles spéculations, après des informations de presse selon lesquelles le groupe serait prêt à négocier avec Mittal, ont indiqué des courtiers. L’action Arcelor prenait 4,00% à 32,50 euros dans un marché stable, ce qui porte sa progression à 6,73% en cinq jours. Le ministère français des Finances avait jugé mercredi dernier «clairement insuffisants» les éléments fournis par le numéro un mondial de l’acier Mittal sur son projet industriel concernant son OPA sur l’européen Arcelor. Le gouvernement espagnol a aussi jugé que ce plan «ne levait pas les incertitudes» générées par l’offre hostile du numéro un mondial de l’acier.. Adidas: Dividende inchangé à cause de ReebokL’équipementier sportif allemand Adidas compte reverser à ses actionnaires au titre de l’exercice 2005 un dividende inchangé comparé à 2004, en raison du rachat de son concurrent américain Reebok, a-t-il annoncé jeudi 2 mars.«Nous allons proposer de laisser le dividende inchangé à 1,30 euro par titre pour refléter la haute priorité donnée à la réduction de la dette associée à l’acquisition de Reebok», écrit le groupe allemand dans son rapport d’activité annuel. Certains analystes avaient espéré un net relèvement du dividende. Adidas a bouclé fin janvier l’acquisition de Reebok pour 3,1 milliards d’euros, un montant financé en partie par endettement. Suite à cette opération, Adidas table sur une dette nette à 2,5 milliards d’euros fin 2006.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc