×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:2171 Le 14/12/2005 | Partager

. Liban: Les ministres chiites boycottent le gouvernementBeyrouth était sous le choc mardi 13 décembre, au lendemain de l’assassinat du député et journaliste antisyrien Gebrane Tuéni, qui a conduit le gouvernement à réclamer un tribunal international au risque de provoquer une crise ministérielle en raison des réticences de ses ministres chiites. La crise au sein du gouvernement de coalition a éclaté au grand jour. Les cinq ministres chiites représentant le Hezbollah et le mouvement Amal, tous les deux proches de Damas, ont annoncé, lundi 12 décembre, la “suspension” de leur participation au gouvernement. Le cabinet a réclamé un tribunal international sur l’assassinat de Rafic Hariri et une enquête internationale sur les autres attentats ayant secoué le Liban depuis plus d’un an, poussant ainsi les ministres chiites prosyriens à boycotter le gouvernement.. Nucléaire/Iran: Les Américains favorales à l’appel d’El BaradeiLes Etats-Unis ont accueilli fraichement, lundi 12 décembre, un appel du chef de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) pour que Washington donne à l’Iran des garanties de sécurité afin qu’il n’utilise pas son énergie atomique à des fins militaires. Le porte-parole adjoint du département d’Etat, Adam Ereli, a indiqué que Washington soutenait les efforts de la troïka européenne pour détourner Téhéran de ses ambitions nucléaires au moyen notamment d’incitations économiques. Le chef de l’AIEA, Mohamed El Baradei, a appelé lundi les Etats-Unis à donner à l’Iran des garanties de sécurité, comme ils l’ont fait avec la Corée du Nord dans des tractations similaires. L’Iran a estimé dimanche que les pourparlers irano-européens, prévus le 21 décembre, seront cruciaux pour l’avenir des négociations.. Terrorisme/France: 24 personnes en garde à vueVingt-quatre personnes étaient toujours en garde à vue mardi 13 décembre à la suite de l’opération antiterroriste menée la veille en région parisienne et une personne a été relâchée. Vingt-cinq personnes avaient été arrêtées lundi 12 décembre, soupçonnées d’avoir commis des braquages et blanchi les fonds dans le but supposé de financer le terrorisme islamiste international.. Semaine européenne de lutte contre l’alcool au volantVingt-cinq forces de police et de gendarmerie européennes, membres de l’association de sécurité routière Tispol ont entamé, lundi 12 décembre, une semaine d’opérations de prévention et de contrôle de la conduite sous l’influence d’alcool ou de stupéfiants, a-t-on annoncé mardi 13 décembre. La gendarmerie française, qui vient de transmettre la présidence de Tispol (Traffic information system police) à la Suisse, rappelle qu’en France l’alcool est impliqué dans 30% des accidents mortels et que l’alcool conjugué à des produits stupéfiants multiplie le risque d’accident par 14. Selon Tispol, 40.000 personnes sont tuées chaque année sur les routes d’Europe, dont une majorité en raison d’une conduite sous l’influence de l’alcool ou des drogues.. Les Français préfèrent influencer l’UE sur l’emploi Les Français souhaitent réussir à influencer l’Europe avant tout sur la question de l’emploi, plutôt que sur les questions d’agriculture ou de réforme des institutions, selon un sondage CSA pour l’émission France Europe Express de France 3 et France Info. A la question «sur quels aspects souhaitez-vous que la France influence l’Europe au cours des prochains mois», 63% des personnes interrogées choisissent «l’emploi», 35% sélectionnent «la recherche», 31% «l’harmonisation sociale». Les personnes interrogées sont 22% à choisir la fiscalité et 17% à évoquer la politique agricole commune. Et elles ne sont que 10% à choisir la «réforme des institutions». . Cadbury Schweppes investit dans le chewing-gumLe groupe britannique de boissons et de confiserie, Cadbury Schweppes, a annoncé, le 13 décembre, qu’il allait investir 100 millions de livres (148,5 millions d’euros) supplémentaires pour développer ses activités dans le chewing-gum. Cadbury, qui a récemment vendu Orangina, Oasis et Schweppes en Europe, va construire une nouvelle usine de chewing-gums en Pologne, pour 70 millions de livres. Elle verra le jour en 2008. Les 30 millions restants seront investis dans l’usine du groupe au Mexique pour développer la production de chewing-gums sans sucre, pour lesquels la demande est croissante. Cadbury a parallèlement annoncé son intention de monter à 95% du capital de la société turque Kent, en rachetant les 30% de Tahincioglu Holdings pour 55 millions de livres. Kent est le numéro deux de la confiserie en Turquie. . Les cosmétiques Kanebo rachetésUn consortium formé autour du quatrième groupe de cosmétiques japonais Kao va être officiellement désigné cette semaine pour reprendre le numéro deux du secteur Kanebo, a affirmé, le 13 décembre, le quotidien économique Nihon Keizai Shimbun (Nikkei). Kao a formé une alliance avec les fonds d’investissements Advantage Partners, MKS Partners et Unison Capital. Selon le Nikkei, ce consortium a proposé de reprendre Kanebo pour 440 milliards de yens (3,070 milliards d’euros), une somme très supérieure à celles qu’offrent les deux autres candidats au rachat.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc