×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:2153 Le 17/11/2005 | Partager

. L’Ontario ferme la porte à la charia Le gouvernement de l’Ontario a déposé mardi 15 novembre un projet de loi qui ferme la porte à l’utilisation officielle de la charia ou de tout autre arbitrage religieux pour régler des litiges familiaux dans cette province canadienne. L’éventualité que l’Ontario puisse autoriser l’utilisation de la charia (loi islamique) dans les arbitrages familiaux avait provoqué une levée de boucliers au Canada et dans plusieurs autres pays. Dans un communiqué, le ministère de la Justice de la province indique que selon le projet, déposé mardi, tous les arbitrages en matière de droit de la famille se dérouleront désormais en vertu du seul droit canadien. Les personnes souhaitant solliciter des conseils de responsables religieux dans des affaires de litiges familiaux pourront continuer à le faire mais ces conseils n’auront aucune valeur juridique auprès des tribunaux de la province, si le projet est adopté.. Internet: Le contrôle parental instauré en France dès 2006Un accord a été signé mercredi entre les fournisseurs d’accès Internet (FAI) et les pouvoirs publics en vue de la mise en place d’un contrôle parental sur l’accès à Internet au cours du premier trimestre 2006, a annoncé le ministre délégué à la Famille Philippe Bas. La France sera le premier pays à mettre en place un tel système, a affirmé le ministre lors d’une conférence de presse, qui faisait suite à une table ronde réunissant l’essentiel des acteurs du secteur. Tous les nouveaux abonnés se verront «systématiquement» proposés d’installer un logiciel de protection «s’ils le souhaitent», a indiqué le ministre, soulignant que cet outil ne devrait entraîner «aucun surcoût» pour l’abonné. Pour les internautes qui sont déjà abonnés, une campagne de sensibilisation aux risques d’Internet sera lancée au cours du premier trimestre 2006 à l’initiative des pouvoirs publics pour encourager à installer ce logiciel, a aussi annoncé le ministre.. Législatives en Egypte: Percée des Frères musulmansLes Frères musulmans ont remporté 34 sièges, soit 20% du total attribué à la première des trois phases des législatives en Egypte, a annoncé mercredi 16 novembre à l’AFP un porte-parole de la confrérie islamiste. Selon ce porte-parole, Essam Al-Eryane, qui affirme s’appuyer sur les résultats annoncés par les magistrats, les Frères musulmans ont donc déjà doublé leurs gains par rapport aux résultats des précédentes législatives, en 2000. Ils se sont octroyé 34 des 164 sièges attribués lors de la première phase des législatives, qui s’étale en trois phases jusqu’au 7 décembre. C’est au Caire et dans 7 autres régions d’Egypte que ce premier scrutin s’est déroulé, dans un climat de corruption quasi généralisée, selon des ONG indépendantes. Interdite mais tolérée, la confrérie dirigée par Mehdi Akef, présente ses candidats sous l’étiquette d’indépendants, n’étant donc pas comptabilisée comme telle dans les résultats publiés par la commission électorale. Avec pour slogan “l’islam est la solution”, les Frères musulmans, qui se prétendent modérés et veulent l’établissement d’un Etat islamique, affirment viser de 50 à 70 sièges contre 15 dans le Parlement sortant. Jamais depuis sa création en 1928 par Hassan el-Banna, les Frères musulmans ne s’étaient présentés en rencontrant aussi peu d’entraves, alors que le mouvement reste officiellement banni et ne peut se constituer en tant que parti, étant organisé sur une base confessionnelle.. Ben Ali rencontre les présidents algérien et mauritanienLe président tunisien Zine El Abidine Ben Ali s’est entretenu mardi à Tunis avec ses homologues algérien et mauritanien, Abdelaziz Bouteflika et Ely Ould Mohamed Vall, a indiqué l’agence tunisienne TAP. Bouteflika et Vall sont arrivés mardi à Tunis pour participer au Sommet mondial sur la société de l’information (SMSI), qui débute mercredi. Il s’agit de la première visite en Tunisie du colonel Ould Mohamed Vall, président du Conseil militaire pour la justice et la démocratie (CMJD, junte au pouvoir) depuis le coup d’Etat du 3 août dernier qui a renversé l’ancien président Maâouiya Ould Taya. Les “opportunités” qu’offre le SMSI pour le développement des pays du Maghreb ont été au centre des entretiens de Ben Ali avec les deux présidents, a indiqué l’agence TAP sans plus de précisions.. Barcelone: 6.000 policiers protégeront le Sommet Euromed Six mille policiers seront déployés pour assurer la sécurité lors du Sommet euroméditerranéen de Barcelone, qui se déroulera les 27 et 28 novembre dans le nord-est de l’Espagne, a-t-on appris mercredi 16 novembre auprès de la préfecture de Catalogne. Ce dispositif correspond “au dispositif moyen de tout sommet”, a-t-il ajouté, niant toute inquiétude particulière concernant l’éventuelle propagation des émeutes des banlieues françaises à la capitale catalane, contrairement à des informations de médias espagnol. Le “processus de Barcelone”, ou partenariat euro-méditerranéen, a été lancé en novembre 1995 dans la capitale catalane lors d’une conférence réunissant les 15 pays de l’UE de l’époque et les 12 pays du pourtour méditerranéen (Algérie, Chypre, Egypte, Israël, Jordanie, Liban, Malte, Maroc, Palestine, Syrie, Tunisie et Turquie).

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc