×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 186.066 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 230.556 articles (chiffres relevés le 28/5 sur google analytics)
International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:1980 Le 17/03/2005 | Partager

. Swiss/Lufthansa: Les grands actionnaires d’accordLes grands actionnaires de Swiss, soit le Conseil fédéral (gouvernement) et les banques UBS et Crédit Suisse, représentant 41% du capital, sont d’accord pour la reprise de leur compagnie par l’allemande Lufthansa, selon l’édition de mercredi du journal zurichois Tages Anzeiger. D’autres grands actionnaires, soit plusieurs cantons et de nombreuses entreprises suisses, seraient également satisfaits de se défaire de leurs titres Swiss, ajoute le journal. Les plus gros actionnaires de Swiss ont été informés lundi 14 mars par Lufthansa des détails de ce plan de reprise, mais se refusent officiellement à tout commentaire. Le Conseil d’administration de Swiss devrait également approuver ce plan, et le Conseil fédéral en débattra mercredi prochain, indique-t-on encore de même source. . Le groupe Hilton cède 11 hôtels à Stardon UK La chaîne d’hôtels britannique Hilton a annoncé la cession de onze établissements à la société Stardon UK Limited, pour 111 millions de livres (environ 159 millions d’euros), mercredi 16 mars, dans un communiqué. Stardon UK Limited est une société commune (joint-venture) entre les sociétés d’investissement américaine Starwood Capital et britannique Chardon Hotels Limited. L’opération doit être finalisée d’ici cinq semaines. Lors de la présentation de ses résultats annuels fin février, Hilton avait annoncé qu’il céderait pour 300 à 400 millions de livres d’actifs dans l’hôtellerie en Grande-Bretagne cette année et qu’une partie substantielle de cette somme serait reversée à ses actionnaires.. Air France: Un accord «ciel ouvert» USA/UE est une priorité Le président du groupe aérien européen Air France-KLM, Jean-Cyril Spinetta, a appelé mardi 14 mars, la Commission européenne à parvenir à la conclusion d’un accord “ciel ouvert” pour le trafic aérien entre l’Union européenne et les Etats-Unis, en qualifiant cet objectif de “priorité”. Jacques Barrot (commissaire aux Transports) doit se rendre à Washington les 21 et 22 mars pour tenter de relancer les négociations bilatérales entre Etats-Unis et Union européenne, suspendues depuis juin 2004. Un accord de ciel ouvert UE/USA permettrait à n’importe quelle compagnie européenne de faire des vols transatlantiques au départ de n’importe quel aéroport européen, et non pas seulement au départ des aéroports de son pays d’origine. . Les Européens veulent restreindre l’immigration La moitié des habitants de l’Union européenne (UE) souhaitent une restriction de l’immigration dans les 25 pays membres de l’Union, selon une étude de l’Observatoire européen des phénomènes racistes et xénophobes (EUMC), publiée le 15 mars à Vienne. Près de 60% des habitants des Quinze partagent ce point de vue et ils sont 42% dans les dix pays ayant rejoint l’Union en mai 2004, selon l’étude. Un nombre croissant d’Européens sont d’avis qu’“il y a une limite au nombre de personnes appartenant à d’autres races, religions et cultures qu’une société peut accepter”, souligne encore l’Observatoire.Cette tendance s’explique par “la peur du futur et l’anxiété causée par la mondialisation”, a expliqué la directrice de l’EUMC, Beate Winkler, en présentant le rapport à la presse. “Les attaques terroristes ont un impact” sur ces comportements en Europe où vivent d’importantes minorités musulmanes, a encore estimé Winkler. Mais “80% des Européens n’éprouvent aucun problème avec les minorités dans leur vie de tous les jours”, a-t-elle tempéré.. Transparency dénonce la corruption dans la constructionQuelques vastes projets de construction n’auraient jamais dépassé le stade de la planification sans l’échange de pots-de-vin, affirme le “rapport mondial sur la corruption 2005” présenté mercredi 16 mars à Londres par Transparency International (TI), organisation non gouvernementale qui fait référence en la matière. Le rapport évoque la corruption dans les marchés publics à la fois dans les pays développés et en développement. Le secteur de la construction est un marché de 3.200 milliards de dollars (2.400 milliards d’euros) par an, selon le rapport de TI. Le risque de corruption dans les projets de construction est particulièrement grand en Irak ou dans les pays frappés par le tsunami en décembre dernier, selon ce rapport. . Indications géographiques: Les USA contents de la “victoire” contre l'UELes Etats-Unis se sont réjouis mardi 15 mars de leur “victoire” dans le conflit les opposant à l’Union européenne devant l’Organisation mondiale du commerce (OMC) sur les indications géographiques pour des produits alimentaires comme le Roquefort, le jambon de Parme ou les oranges de Floride. “Nous sommes très contents de cette décision, c’est une nette victoire pour les agriculteurs américains et pour le secteur de l’industrie alimentaire”, a souligné dans un communiqué Peter Allgeier, le représentant américain par intérim pour le Commerce en parlant d’une “décision claire comme le cristal”. Selon Washington, l’organe d’arbitrage de l’OMC a jugé que la réglementation européenne pour protéger les indications géographiques était discriminatoire pour les produits et producteurs américains et par conséquent contraire aux règles de l’OMC. Selon Allgeier, il existe effectivement plus de 600 “indications géographiques” officiellement enregistrées en Europe (en excluant les vins et spiritueux) et aucune de ces appellations ne concerne des produits de pays non membres de l’UE. Washington dispose d’un système de protection des marques qui garantit également, selon les services de Allgeier, une protection des indications géographiques sans discrimination envers les producteurs non américains. Selon les Américains, la décision de l’OMC signifie par exemple qu’une société américaine comme le brasseur, numéro un mondial, Anhaueser-Busch, qui commercialise la célèbre bière “Budweiser” ou “Bud” en Europe, pourra dorénavant empêcher les mises sur le marché de la “budva” de son concurrent tchèque Budejovicky Budva.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc