×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:1936 Le 12/01/2005 | Partager

. Bayer achète les droits commerciaux du Levitra Le laboratoire allemand Bayer a acheté à GlaxoSmithKline (GSK) l’exclusivité des droits commerciaux de son médicament contre les troubles érectiles Levitra sur les principaux marchés hors Etats-Unis, une transaction qui renforce notamment sa position en Europe. La transaction coûtera 208 millions d’euros à Bayer, a précisé le groupe le 10 janvier dans un communiqué. Dans le détail, Bayer récupère l’exclusivité des droits du Levitra sur les principaux marchés européens, mais également dans la zone Asie-Pacifique, en Afrique, en Amérique latine et au Canada. Aux Etats-Unis, GSK continuera à commercialiser le produit avec Bayer, via le partenaire local du groupe allemand, Schering-Plough. . Un TO vend des séjours tourisme-aide aux sinistrésUn tour-opérateur de Nouvelle-Zélande souhaite aider à la reconstruction du Sri Lanka, durement frappé par les raz-de-marée du lendemain de Noël, en organisant un séjour combinant découverte et participation aux secours, a-t-il indiqué le 10 décembre. Le circuit comprend 5 jours d’excursion touristique et quatre jours d’aide à la reconstruction d’un village de pêcheurs. Le voyage était proposé avec des tarifs aériens réduits, les hôtels ayant eux aussi baissé leurs prix. Les agents de voyages en Nouvelle-Zélande et au Sri Lanka intervenaient bénévolement.. Corée: TV satellitaire sur téléphones mobilesLa Corée du Sud a procédé le 10 janvier au lancement de la première diffusion mondiale de chaînes de télévision satellitaires sur téléphones portables. Le système qui fonctionne à titre d’essai, avant son lancement commercial dans quatre mois, permet aux utilisateurs de mobiles de regarder des programmes en haute définition grâce à une technologie mise au point par le Japonais Toshiba. (AFP). Ventes de détail stables Les ventes de détail dans la zone euro sont restées stables en novembre 2004 par rapport au mois précédent, selon les données corrigées des variations saisonnières, publiées le 7 janvier par l’Office européen des statistiques. Sur un an, les ventes ont progressé légèrement de 0,4%.Dans l’ensemble de l’Union européenne (UE-25), les ventes du commerce de détail ont progressé de 0,4% sur le mois et de 2,3% sur un an.Sur le mois, le secteur de l’alimentation-boissons-tabac a enregistré une hausse de 0,3% dans les deux zones. Le secteur non alimentaire a baissé de 0,3% dans la zone euro, mais a progressé de 0,2% dans l’UE-25. Parmi les Etats membres, les ventes du commerce de détail ont augmenté sur le mois au Danemark (+2,5%), en Espagne et en Suède (+1,7% chacun), en Pologne (+1%), en France et au Royaume-Uni (+0,8% chacun).Des baisses ont été observées au Portugal (-2,8%), en Allemagne et au Luxembourg (-2,5% chacun).(AFP). Pas d’augmentation des impôts avant 2006 en AllemagneLe chancelier allemand Gerhard Schroeder a écarté tout projet d’augmentation des impôts avant les élections législatives de 2006, dimanche lors d’un entretien à la télévision allemande ZDF.La présidente SPD de l’Etat régional du Schleswig-Holstein, Heide Simonis, avait dans un entretien au quotidien Tagespiegel suggéré une augmentation de la TVA pour aider à combler le déficit budgétaire. Dimanche soir, Heide Simonis s’est ravisée, estimant que le gouvernement pourrait se pencher sur une réforme des droits de succession. «Il y a toujours des positions différentes dans un grand parti. Je suis de l’avis du président du SPD Franz Muentefering, que ce projet (d’augmentation d’impôts) ne se fera pas», a explique Gerhard Schroeder.. Un Américain prochain gouverneur de la Banque d’Israël Le Premier ministre israélien Ariel Sharon a recommandé dimanche 9 janvier la nomination d’un citoyen américain, Stanley Fischer, vice-président de la CityBank, au poste de gouverneur de la Banque d’Israël, a indiqué un communiqué de la présidence du conseil à Jérusalem. Le ministre des Finances, Benjamin Netanyahu, s’est associé à cette recommandation qui doit obtenir l’aval de la commission des nominations de hauts fonctionnaires et du président de l’Etat Moshé Katzav, a ajouté le texte.Fischer, 61 ans, a donné son accord. Ancien du Fonds monétaire international (FMI), il parle couramment l’hébreu, et a conseillé le Trésor israélien au milieu des années 1980, permettant ainsi à Israël de sortir d’une très grave crise économique liée à un phénomène d’hyperinflation.Cette nomination procède de l’option néolibérale de l’économie israélienne imprimée par Netanyahu. Le mandat de cinq ans de l’actuel gouverneur de la banque David Klein, arrivait dimanche à expiration.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc