×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:1881 Le 22/10/2004 | Partager

. L’Allemagne championne du monde des exportationsL’Allemagne prend le chemin d’un nouveau titre de “championne du monde des exportations” en 2004, selon la Fédération du commerce extérieur et du commerce de gros (BGA), qui met en garde toutefois sur un possible ralentissement de la demande internationale en 2005.La BGA table sur une progression de 9,5% des exportations cette année, à 725 milliards d’euros, et attend en parallèle une progression de 6,5% environ des importations, à 567 milliards d’euros, a-t-elle dit lors d’une conférence de presse. En dépit de la flambée des prix de l’énergie et des matières premières, qui fait gonfler la facture des importations, la première économie de la zone euro devrait enregistrer un excédent commercial record de 158 milliards d’euros en 2004, battant celui de 2002 (132,8 mds EUR), a annoncé le BGA. L’an dernier, la part du pays dans les exportations mondiales avait atteint 10%, pour un pourcentage de seulement 4,4% du PIB mondial. A titre de comparaison, en 2003 les Etats-Unis représentaient 21% du PIB mondial, mais seulement 9,7% des exportations.. Les taux longs européens se détendent Les taux longs européens se sont détendus mercredi 20 octobre, les obligations étant soutenues par plusieurs facteurs dont le repli des marchés actions et la faiblesse du dollar, selon des sources de marché.“Le marché obligataire est à des plus hauts niveaux depuis plusieurs mois, en raison de la faiblesse des marchés actions, notamment de Wall Street, de statistiques sur les investissements de portefeuilles aux Etats-Unis qui sont ressortis en baisse, et d’une baisse du dollar assez sensible”, a expliqué Patrick Jacq, stratège chez BNP Paribas.Alors que la montée des prix du brut avait porté les obligations la semaine dernière, “maintenant c’est la baisse du dollar qui envoie le même message: la croissance risque de baisser. Il y a désormais des inquiétudes concernant les perspectives de la BCE pour la zone euro”, a ajouté Patrick Jacq.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc