×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:1811 Le 14/07/2004 | Partager

. Bon cru pour PhilipsLe géant de l’électronique néerlandais Philips a enregistré une forte hausse de son bénéfice au deuxième trimestre 2004 à 616 millions d’euros, contre 42 millions sur la même période il y a un an, grâce notamment aux bons résultats de sa division semi-conducteurs et des compagnies non consolidées. Ces résultats sont supérieurs aux prévisions des analystes interrogés par AFX, filiale d’information financière de l’AFP, qui tablaient sur un bénéfice net compris entre 485 et 580 millions d’euros. Sur les six premiers mois de l’année, le bénéfice de Philips s’élève à 1,166 million d’euros, contre une perte de 27 millions d’euros il y a un an. Malgré des effets négatifs liés à la faiblesse du dollar, le chiffre d’affaires de Philips s’est établi en hausse de 11% à 7,28 milliards d’euros au deuxième trimestre.. Négociations OMCLe commissaire européen au commerce et négociateur communautaire à l’Organisation mondiale du commerce (OMC), Pascal Lamy, doit recueillir l’unanimité pour les décisions concernant ce dossier, a souligné l’entourage du ministre français François Loos, réagissant à des propos antérieurs de Lamy. Le commissaire avait déclaré dans la matinée à Bruxelles qu’il disposait du “plein soutien” des Etats membres de l’UE à “la stratégie et la tactique” de Bruxelles pour relancer les négociations multilatérales à l’OMC. Pascal Lamy avait au passage minimisé les réticences marquées par la France, depuis la proposition faite par la Commission début mai d’éliminer les subventions européennes à l’exportation de produits agricoles si les partenaires de l’Union font de même. . Loi VolkswagenLe gouvernement allemand vient d’adresser une fin de non recevoir à la Commission européenne qui le somme de modifier une loi protégeant le constructeur automobile Volkswagen d’un raid hostile, ouvrant ainsi la voie à une saisine de la Cour européenne de justice (CEJ). Berlin a fait savoir par courrier à l’exécutif européen qu’il continue de juger que cette législation est compatible avec le droit européen. La Commission avait donné au gouvernement un délai expirant hier mardi pour se mettre en conformité avec les règles européennes, la loi VW étant perçue comme contraire à la libre circulation des capitaux dans l’Union européenne. . Hausse des immatriculations de voitures neuves Les immatriculations de voitures neuves en Europe occidentale ont augmenté de 5,6% sur un an au mois de juin à 1.407.528 unités, selon les données publiées hier mardi par l’Association des constructeurs européens d’automobiles. Dans l’ensemble des 15 “anciens” Etats membres de l’Union européenne, la hausse a été de 5,7%. Cette hausse est en partie due à un nombre plus important de jours travaillés dans tous les pays à l’exception du Royaume-Uni, mais reflète aussi “des améliorations des indicateurs économiques”, a expliqué l’ACEA dans un communiqué.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc